Course d'orientation au cycle3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1094 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
La Course d’Orientation
-------------------------------------------------
(Cycles 2 et 3)

Unité d’apprentissage : « La Course d’orientation »
Définition
La course d’orientation se définit comme une course individuelle contre la montre, dans un milieu peu connu, sur un parcours matérialisé sur la carte par des cercles et sur le terrain pardes balises que le coureur doit retrouver selon l’itinéraire de son choix, en se servant d’une carte, d’un carton de contrôle et éventuellement d’une boussole. Ainsi présentée, cette pratique offre de multiples intérêts.
Intérêts et compétences visés
- Un Intérêt éducatif : Apprendre à se repérer et à se situer dans l’espace, situer les objets par rapport à soi, connaître et respecter lemilieu naturel, lire une carte et s’approprier sa légende, mettre en relation la carte et le terrain pour conduire son déplacement, faire des choix d’itinéraires, mémoriser un parcours, évaluer les distances et les durées, se déplacer de façon autonome et en sécurité, gérer son effort, utiliser une boussole, sont autant d’enjeux de formation.
- Un Intérêt pédagogique : La CO est une activité qui peutêtre le support d’une réelle interdisciplinarité : dessiner une carte représentant son environnement, évaluer des distances en abordant les notions d’échelle et d’unités de distances, calculer le temps mis sur un parcours, connaître et respecter le milieu, sa faune ou sa flore, le vocabulaire qui s’y rapporte, constituent des illustrations des connaissances et des compétences que la CO permet dedévelopper en relation avec les autres disciplines. Elle contribue aussi à l’acquisition des compétences du socle commun des programmes : - Compétences sociales et civiques : « respecter les règles de la vie collective, coopérer avec un ou plusieurs camarades » ; - Autonomie et initiative : « sedéplacer en s’adaptant à l’environnement, utiliser un plan, se représenter son environnement proche, s’y repérer, s’y déplacer de façon adaptée. »
Quels milieux ? 
Les activités d’orientation peuvent se dérouler dans des espaces variés : bois, parc, école, stade, jardin public, … Par-delà cette diversité, ces espaces présentent deux caractéristiques fondamentales : ils sont connus ou inconnusdes élèves, naturels ou aménagés, voire urbains.
Un milieu connu ou inconnu des élèves : Confronter les élèves à un espace connu n’a pas le même impact sur le plan des apprentissages et des conduites motrices que de les placer dans un milieu partiellement ou totalement inconnu. On notera cependant que si l’objectif reste d’amener les élèves à se déplacer en milieuinconnu, à l’aide d’une carte, avec autant d’aisance que dans un espace connu, au stade initial d’apprentissage on veillera à leur proposer des environnements qui leur sont familiers : école, stade, jardin public.
Un milieu aménagé ou naturel : Les espaces urbains et aménagés ont une configuration largement prévisibles par les élèves. Les milieux naturels sont en revanchesource d’incertitude, car moins familiers et plus variés et variables. Cette incertitude n’est pas sans incidence sur les activités d’élaboration, de conduite et de régulation d’un projet de déplacement. On peut distinguer trois types d’espaces de travails : - L’espace scolaire et son environnement proche - Les espaces aménagés :les stades, jardins publics, parcs - Les espaces naturels ou semi-naturels : Les bois et les forêts.
Les variables didactiques 
- Distance à parcourir - Nature du milieu  - Nombre de postes - Mode de groupement - Abondance des choix à effectuer
La carte 
Les points essentiels...
tracking img