Cout de transaction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5542 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Chaque jour des millions d’hommes et femmes travaillent dans des millions d’entreprises .ils commandent et obéissent ,organisent et exécutent ,décident ,négocient et choisissent .ils sont gouvernes de manière que leurs travail s’accomplissent en conformité avec des règles ,des statuts des hiérarchies.
En cette fin de XIX e siècle ,quels modèles sont explicitement ouimplicitement utilises pour rendre légitime ,donc socialement acceptable ,le gouvernement des hommes dans des entreprise?
La question n’est pas nouvelle :depuis plus de deux siècles une énorme littérature économique inspire directement ou indirectement nos représentations de l’entreprise et est a l’origine des principales techniques de gestion .
L’analyse néoclassique traditionnelle a longtemps dominéela pensée économique . elle appréhende la firme a travers des relations de marché ,en la considérant comme une entité dont la fonction est de combiner des facteurs de production achètes sur des marches pour produire des biens vendus sur d’autres marchés .la firme néoclassique est dotée d’une fonction de production qui est par définition efficace .cette théorie n’inclut pas l’organisation dans lareprésentation qu’elle fait de la firme .c’est la logique de la boite noire que l’on n’ouvre pas faute d’outils pour en comprendre les mécanismes.
Puis, nous avons vu la montée de la théorie libérale ou « contractualise » .
Comme tout modèle , qu’il soit propre aux sciences physiques ou humaines , il repose sur une série d’axiomes ,c’est -a –dire des hypothèses initiales indémontrées .ceshypothèses définissent le « noyau dur du système » . classiquement , on repère quatre axiomes de base – trois concernant les individus économiques et le quatrième définit le marche comme espace de leur coordination.
Les trois axiomes sur l’individu postulent sont autonomie ,sa rationalité et son information . l’individu économique type est donc autonome ,rationnel et informe ,et le marche est l’espacede coordination et de régulation optimal . pourtant , un problème se pose : pourquoi n’existent-il pas que des marches ? pourquoi les organisations existent-elles ? pour répondre a ces questions, plusieurs auteurs sont intervenus . les axiomes élémentaires ne sont pas remis en cause . ils sont supposes constituer un monde « idéal »,référentiel ,qui sert de fondement aux raisonnements . les acteursrestent autonomes ,rationnels et informes : le marche demeure l’espace de coordination spontanée de référence .pourtant , les individus ne sont pas totalement autonomes , entièrement rationnels ,parfaitement informes.
Alors ,des modes de coordination et de régulation économiques vont apparaître .mais nous ne savons pas encore pourquoi le marche fait défaut et ce qui rend nécessairel’organisation de la production par une entreprise .il appartient a la théorie des coûts de transactions d’éclairer ce point.
L’analyse transactionnelle , qui reste attache au corpus théorique néoclassique , développe une explication alternative , plus proche de la réalité de l’entreprise . c’est R.COASE (1937) qui ,en critiquant la théorie néoclassique , a propose de savoir pourquoi une entreprise existe dansune économie de marche .l’objectif de l’analyse est de comprendre ce qui ce passe a l’intérieur de l’entreprise , en considérant que toutes les transactions ne s’effectuent pas seulement sur des marches externes . l’organisation de ces transaction va dépendre de la comparaison entre l’efficacité du marche et celle de l’entreprise comme organisation .cette idée fondamentale sera largement repriseet développe par O.WILLIAMSON par la suite .

I /PROBLEMATIQUE :

A .COASE et l’établissement de nouveau fondement :

1.porquoi la firme existe-elle ?les coûts du système de prix :

En effet, une fois affirmée l’opposition entre firme et marché, il reste à expliquer pourquoi il y a deux formes de coordination, alors que l’enseignement économique s’évertue à démontré l’efficacité du...