Couts complets

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES COÛTS COMPLETS
1 Introduction 2 Les différents types de charges 2.1 Les charges directes 2.2 Les charges indirectes 2.3 Les charges supplétives 2.4 Les charges non-incorporables 2.5 Les charges incorporées 2.6 Les centres d’analyse 2.7 Les unités d’œuvre 3 Les étapes du calcul des coûts complets 3.1 Le coût d’achat 3.2 Le coût de production 3.3 Le coût de revient 3.4 Le résultat analytiqued’exploitation 3.5 Schéma récapitulatif 3.6 Rapprochement comptabilité analytique, comptabilité générale 3.7 Exemple chiffré 4. Si on allait plus loin…

1. Introduction - Les coûts complets et le PCG 82 Une entreprise ne produit pas qu’un bien, un ensemble de pièces, de matières vont constituer un bien final ou un sous ensemble de bien final. Les sites ou ateliers de production sont parfoisnombreux et rarement unique. Il est donc nécessaire de calculer les coûts analytiques par entité de production, par article produit … pour savoir si l’entreprise va dans la bonne direction. Maîtriser ses coûts est une priorité des structures de production. On le voit dans les grandes entreprises (Renault qui a embauché un « cost killer » pour redresser Nissan – avec succès d’ailleurs-) comme dans lesplus petites. Le gaspillage est interdit et tout sera calculé. Certaines charges peuvent être intégrées facilement à un coût de production précis lorsqu’il s’agit d’achat de matière par exemple mais d’autres feront l’objet d’un calcul plus savant car elle seront imputées sur plusieurs postes de production, comme certaines charges d’énergie par exemple. Il existe divers types de coûts. Un coût est unregroupement de charges qui peut correspondre : - à une fonction dans l’entreprise : production, distribution, administration, étude, distribution… - à un moyen d’exploitation : magasin, usine, rayon… - à une responsabilité : un directeur, un chef de service… - à une famille de produits. Les coûts complets et le PCG 82 : On parle de coûts complets lorsque ces coûts calculés tiennent compte detoutes les charges supportées par l’entreprise. On opposera cette notion à celle des coûts partiels où seuls, les coûts directs (par exemple), seront pris en considération. 2. Les différents types de charges 2.1 Les charges directes Ce sont des charges qui peuvent directement être affectées à un coût précis. On entend par coût précis, une main d’œuvre, un coût d’atelier mono produit, un prix d’achatde matières premières… En général, pour ces charges directes, il n’y a pas d’ambiguïté possible. 2.2 Les charges indirectes Il s’agit de charges de la classe 6 du plan comptable général. Ces charges seront imputées dans les différents coûts selon leur origine. Il est fréquent, dans certaines entreprises, que les numéros de comptes de ces charges soient codifiés en fonction du coût de destination,voire de l’atelier pour lequel telle ou telle charge a été faite. Il existe quelques charges de la classe 6 qu’il est difficile d’imputer de la sorte, on parlera de charges non incorporables (voir plus bas).

2.3 Les charges supplétives Il s’agit là de charges qui ne font pas partie de la classe 6 mais qui sont assimilées à des charges afin de refléter au maximum la réalité des coûts, ce sont,par exemple, les charges liées à l’exploitant : la rémunération de l’exploitant. 2.4 Les charges non-incorporables Ce sont les charges qui n’interviennent pas dans le calcul des coûts analytiques. Ces charges sont pourtant dans le plan de comptes de l’entreprise (classe 6 donc) mais on ne peut les affecter à un poste analytique. Il s’agit, par exemple, de certains amortissements – éléments dedécoration, espaces verts…, de charges exceptionnelles – liées à une indemnisation lors d’un procès…) 2.5 Les charges incorporées Ce seront donc les charges que l’on pourra affecter normalement. On peut donc chiffrer, de manière générale, le montant total de ces charges : Charges incorporées = total des charges de la classe 6 + charges supplétives – charges non incorporables. 2.6 Les centres...
tracking img