Crapaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1074 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TRISTAN CORBIERE - LES AMOURS JAUNES, 1873

LE CRAPAUD

Un chant dans une nuit sans air...
La lune plaque en métal clair
Les découpures du vert sombre.

... Un chant ; comme un écho, tout vif,
Enterré, là, sous le massif...
- Ça se tait : Viens, c’est là, dans l’ombre...

- Un crapaud ! - Pourquoi cette peur,
Près demoi, ton soldat fidèle !
Vois-le, poète tondu, sans aile,
Rossignol de la boue... - Horreur ! -

... Il chante. - Horreur !! - Horreur pourquoi ?
Vois-tu pas son oeil de lumière...
Non : il s’en va, froid, sous sa pierre.
.....................................................................
Bonsoir - ce crapaud-là c’est moi.

LeCrapaud de Tristian Corbière

Nous allons étudier le Crapaud où le poète s'assimile de cet animal.

En quoi, le poète se revendique-t-il diffèrent à travers une rencontre amoureuse?
Quelle image donne-t-il de la condition du poète?

I) Une scène de séduction
1) une scène de séduction
Le cadre: cadre naturel avec " massif", "sous pierre" on prend également le terme "nui" et "la lune plaque enmétal clair" v.2 "sombre vert". On a cette idée de "locus amoenus", le chant de " rossignol" fait référence à l'oiseau de l'amour.
- les protogonistes ont été frappé par la présence des tirets-> dialogue-> mais les interlocuteurs ne sont pas clairement énoncé. "près de moi" on a un moi qui identifie le poéte.
- "ton soldat fidèle" -> métaphore de chevalier, on suppose que c'est une femme,puisqu'il lui donne sa protection, l'adj fidèle, on peut comprendre le lien qui les unit: l'amour.
-utilisation de l'adj possesif ton dans " ton soldat fidèle" il y a un tutoiement, ce qui suggère l'intimité entre ces 2 personnages. Puis il ya " moi" et "toi" donc comme un couple uni.
-les points de suspension donne l'image de chuchotements
- le crapaud c'est l'animal de compte de fée qui setransforme en prince charmant.

2)une scène de séduction ratée
Le cadre: "la lune en métal clair"-> montre que le cadre sonne faux, " la nuit sans air", montre un étouffement, il fait lourd.
-"découpures du vert sombre" -> sonne faux, un décor artificiel
-"le Rossignol de la boue ": symbole de l'échec amoureux, dans la mesure où Rossignol(= symbole de l'amour) est traîné dans la bour.-l'incompréhension domine le poème, aux paroles douce du poète au v6, s'oppose au cri poussé au v7 et les propos de la femme se limitent à 4 mots et 3 exclamations, avec une graduation dans les points d'exclamations qui montre que l'on passe du dégout au rejet.
-les phrases sont courtes, nominales, qui traduisent la peur de la femme face à la réaction du poète et il répond par des questions qui restent sansréponses.
-les points de suspension marque l'attente d'une réponse, il finit par se répondre lui même Non, et cet adverbe va marquer l'échec de la rencontre amoureuse, mais c'est aussi le non de la femme , marqué par une ligne de pointillé-> éloignement prise avec la feme aimée.

3)souffrance de l'amoureux transcrit
Le poète exprime sa douleur, le lyrisme est attendu avec le pronompersonnel " je", expression des sentiments, la date donne l'impression d'un journal intime, donc d'une valeur biographique.
Le lyrisme avec référence au chant, un chant malheureux avec l'assonance en "oi" -> chant des crapauds
- le choix de l'animal, crapaud-> laid-> rappelle sa laideur et ses échecs avec les femmes
-tonalité pathétique avec les pourquoi, pourquoi cet horreur, pourquoi cette injustice,donc une souffrance
-" il s'en va, froid, sous sa pierre" -> idée de mort
-le lyrisme est peut exprimé par rapport à ce que l'on peut attendre, mais c'est une autodérision

4)choix de la distance ironique
-autodérision dans le décor: cadre superficiele, parodie du compte de fée, avec également la référence au crapaud, ici ce n'est pas le crapaud qui se transforme mais " le soldat...
tracking img