Createurs japonnaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REI KAWAKUBO
Rei Kawakubo née en 1942 au japon, elle étudie les arts, la littérature a l’université de Kêio a Tokyo. En 1967 elle devient styliste freelance, elle commence à confectionner et vendre sa production personnelle. En 1969, tout se concrétise, elle dépose sa marque « Comme des garçons » et ouvrira trois ans plus tard sa première boutique à Tokyo. Rien que le nom « Comme des Garçonsmontre que Rei ne désire pas faire comme tout le monde.
Elle défile à Tokyo en 1975. En 1981 la marque a des désirs d’expansion, aussi Rei ouvrira une boutique à Paris et y défilera en 1982. A l’époque sa collections de prêt-à-porter n’est pas vraiment compris par le public français, personne n’avais vu ce type de vetement auparavant. Les vêtements déstructurés, déchirés, froissés et sombrestranchaient avec le style sexy et colorés des créateurs occidentaux. Les journalistes ont d’ailleurs qualifié son style de « Hiroshima Chic ».
En effet Rei a une démarche vraiment singulière de dans la conception du vêtement, elle a une vision de la féminité, différentes de celle des créateurs occidentaux. Sa vision même du monde de la mode et très personnel, elle n’aime pas les paillette, ellereste très discrète en accordant très peu d’interview et ne vient jamais saluer le public a la fin du défilé.
La vision de Rei Kawakubo
Rei Kawakubo, a une vision de la beauté très différente que peuvent avoir les stylistes français, souvent basé sur la symétrie et la perfection. Rei, au contraire conçoit son vêtement d’une façon plus intellectuelle, elle veut montrer que le beau n’est pastoujours la où on le croit, elle le conçoit comme si c’était un objet, une œuvre d’art. Elle ne construit pas le vêtement, mais le déconstruit, elle ne dessine pas et travaille sur un mannequin, c’est comme sa qu’elle déconstruit et reconstruit le vêtement. Elle joue avec les matières en leur donnant un aspect usée, l’asymétrie du vêtement, le non fini avec des bords effilochés. Rei, modifie le corps decelui qui le porte, en créant des volumes avec des jeux de rembourrage pour créer une silhouette dite « Quasimodo ». Elle veut déjouer ce qui parait évidents, et voie la féminité à sa façon, avec des silhouette androgyne et épuré, d’ailleurs aucune des mannequins ne défilera en talon haut mais toujours avec des chaussures plates.
Rei, souhaite donc, à travers ses collections, questionner lepublic sur ce qu’il pense de la beauté et du rapport entre les vêtements masculins et féminins. Elle s’interroge sur la notion même de mauvais goût, et fait en 2006 une collection dite « de mauvais gout » car elle pense qu’il n’y a pas de mauvais goût, et préfère le mauvais goût à l’absence de gout total.
A travers ces collections, elle puise aussi bien dans son patrimoine culturel, en s’inspirant descostumes traditionnel japonais, en les modernisant avec des styles gothique, anglais, puis d’autres encore et utilise même des personnages populaires comme mickey.
Son concept ne se limite pas au vêtement, mais englobe tout l’univers de la marque, des parfums a l’agencement des boutiques tout est contrôlé par Rei Kawakubo. Les parfums ont des senteurs très particulières, que personne n’auraipensé porter un jour, un non-parfum, avec des odeurs comme les pneu brulés ou la cigarette. Les boutiques sont elle aussi décoré par Rei kawakubo, pour donné un univers de galerie d’art, mettant en valeur chaque vêtement comme une œuvre d’art.
Les autres créateurs japonais
Junya Watanabe

Junya Watanabe est embauché par Rei Kawakubo après l’obtention de son diplôme à l’école de mode Bunka deTokyo en 1984. Il était tout d’abord chargé des patrons, puis de la ligne Tricot il sera aussi l’assistant et le petit protéger de Rei. En 1992, , il présente son premier défilé à Paris : Junya Watanabe Comme des Garçons.
Aujourd’hui Il dessine les collections homme pour Comme des Garçons et s’occupe des collections femme de la ligne Junya Watanabe pour Comme des Garçons. Sa grande spécialité...
tracking img