Crise croissance et monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Hnia Cheikh Lahlou Gr1, ISG

Crise, croissance et monnaie

INTRODUCTION
La monnaie à toujours été un facteur déterminant des économies modernes, bien que certaines peuplades aient toujours recours au troc et que ce dernier refait souvent surface dans les économies en crise, le rôle de la monnaie prédomines les circuits économiques que ce soit au niveau national ou international. Dire que lamonnaie a un rôle serait en soit une aberration, il faut parler des rôles de la monnaie et analyser ses postulats dans toutes les phases de l’économie.
Le monde actuel est en proie non plus à une crise conjoncturelle, mais structurelle et il va de soit que l’ensemble des états a cherché les solutions les plus adaptées pour enrayer les perturbations économiques actuelles. La première réaction desgouvernements à été de réinjecter des liquidités dans le système et ce simplement pour couvrir les avoirs des banques. Ce premier sauvetage monétaire n’est en soit qu’une étape, le second acte imposant une politique économique de premier plan.
Il semblerait que les politiques fassent le choix d’une politique de relance par la consommation, et par une augmentation du volume monétaire. Le toutavec un soin de limiter l’inflation. Mais pour comprendre les tenants et les aboutissants des politiques monétaires, il est important de voir les différents points et ce dans deux contextes, en période de croissance et en période de récession, mais avant il est important de voir les différentes politiques monétaires proposées et leur mécanismes.
I) Les politiques monétaires usuelles
La politiquemonétaire porte sur le volume et la valeur de la monnaie en circulation dans l'économie. La Banque favorise la bonne tenue de l'économie et l'amélioration du niveau de vie des Canadiens en maintenant l'inflation à un niveau bas, stable et prévisible.
A) Les politiques inflationnistes
1) La relance keynésienne
L’inflation désigne une hausse durable des prix. Lorsque le prix d’un seul bien ou dequelques bien augmente, il n’y a pas forcément d’inflation car les prix de tous les autres biens peuvent ne pas bouger, voire diminuer. L’inflation correspond alors à une hausse du prix moyen de tous les biens et services. Mais il faut aussi que ce mouvement soit durable.
Une politique de relance est un ensemble de mesures de politique économique visant à creuser le déficit public en augmentantles dépenses publiques et en réduisant les recettes publiques, décidées par le gouvernement d'un pays ou d'une zone économique. Le but affiché est de provoquer une « relance » économique, c’est-à-dire une augmentation de l'activité économique et une réduction du chômage lors des périodes de faible croissance ou de récession.

Les politiques de relance peuvent faire intervenir la politiquebudgétaire et la politique monétaire. Les politiques de relance sont basées sur l'idéologie de la théorie keynésienne selon laquelle le gouvernement pourrait efficacement relancer l'économie par des dépenses publiques supplémentaires. Les politiques de relance creusent les déficits et la dette publique et il est souvent nécessaire de mettre en œuvre par la suite des politiques de rigueur qui ramènent ledéficit à des niveaux raisonnables et qui pénaliseront alors la croissance. De plus, il est toujours très difficile de fermer le « robinet » lorsque la conjoncture économique s’améliore et les dépenses supplémentaires « de relance » ont tendance à devenir pérennes. L'efficacité des politiques de relance est très controversée. En particulier, les politiques de relance menées dans les pays développésau cours des années 1970 ont été souvent reconnues comme des échecs qui ont aggravé la stagflation. Malgré les critiques récurrentes de ces politiques, elles ont été mises en œuvre par de nombreux pays à partir de 2008 avec la volonté affichée de lutter contre la crise économique de 2008.
2) Bienfaits d’une relance keynésienne
Les partisans des politiques de relance s'appuient sur le concept...
tracking img