Crise de 1929

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
KRIN Hélène
Groupe 1.04
Dossier d’Histoire
La Crise de 1929 et les politiques de sortie de crise
IESEG, School of Management
2008-2009
Introduction
1918, fin de la deuxième Guerre Mondiale. En Europe, les vainqueurs comme les vaincus reconstruisent et peinent à faire redémarrer leur économie. Les américains, seuls vrais vainqueurs, connaissent quant à eux une forte prospéritééconomique.
Cependant, cette prospérité a quelques failles ; tout d’abord l’argent est utilisé principalement au niveau de la bourse et non dans l’économie réelle. La richesse des USA est fluctuante et dépend des cours de la bourse. De plus, l’argent investis dans la bourse est lui-même « dangereux » puisqu’il est obtenu par de nombreux crédits.
On a donc un système où la populationinvestit de l’argent qui ne lui appartient pas dans un monde peu sécurisé qu’est la bourse.
1929 restera une année encrée dans les mémoires depuis ce fameux « Jeudi Noir » où tout a basculé. Les américains, optimistes, pensent que ce n’est qu’une passade que c’est « un de ces à-coups que la bourse a toujours connus plus ou moins régulièrement ». Malheureusement, cette crise boursière se transformeraen crise économique et marquera le début d’une période de grande récession non seulement aux USA mais aussi dans le monde entier et particulièrement en Europe.
Comment cette crise s’est-elle déclarée ? Quelles conséquences a-t-elle eu et quelles sont les différentes politiques mises en place pour en sortir ?
La Grande Crise de 1929
Une crise boursière puis financière
Le systèmeéconomique américain était basé sur un système d’emprunt et de spéculation à la bourse notamment où chacun emprunte pour ensuite jouer en bourse ce qui pose problème lorsque les actions chutent car tous vendent pour pouvoir rembourser leur prêt.
Le jeudi 24 Octobre, « the Black Thursday » des ventes massives d’actions sans acheteurs déclenchent une chute des cours des actions à Wall Street. Les banques,par l’achat d’actions, tenteront de minimiser les pertes. Ce jour-là, 13 millions de titres seront échangés : un record dans toute l’histoire de la bourse.
Le lundi 28, « the Black Monday » les actions s’effondrent sans aucune aide de la part des banques. A titre d’exemple : les actions « General Electric » perdent 48 points ce jour-là. C’est la panique à Wall Street, on craint l’effondrementd’autres bourses.
Le Mardi 29, « the Black Tuesday » environ 16 millions de titres sont échangés mais le pire est que 14 autres millions ne trouveront pas d’acheteurs ; les cours sont tellement bas que les gains d’une année en période de croissance ont été perdus en moins d’une semaine.
En fin de semaine, la bourse fermera mais cela ne réglera pas le problème. C’est le krach boursier le plusspectaculaire que Wall Street ait connu. La crise boursière devient alors financière ; les banques sont ruinées, le système s’effondre.
Cette crise était-elle prévisible ?
L’ampleur de la crise n’est pas tout de suite comprise pas les américains en raison d’un discours très optimiste, avant le krach, des politiques sur une croissance économique « infinie et illimitée». Ce discours n’est quetrès peu modifié après le krach car ces derniers considèrent cet évènement comme une occasion d’assainir le marché boursier afin de repartir dans une croissance plus saine. Ce discours se justifie par les quelques rares suicides de courtiers et de banquiers jugés « malsains ».
Afin d’éviter la faillite, les banquiers demandent non seulement à leurs clients américains mais aussi aux clientsétrangers de rembourser les prêts afin d’assurer une rentrée d’argent suffisante pour compenser les pertes. De plus, ils diminuent fortement les prêts accordés aux entreprises.
De l’autre côté, les clients de ces banques, inquiets face à la crise, souhaitent récupérer leur dépôt.
Les banques perdent de l’argent et ne veulent plus en prêter, les entreprises ne trouvent plus d’argent pour...
tracking img