Crise de 1929

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4754 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
| |La crise de 1929
| |
| |
||
| |
| |

|[Tapez le résumé du document ici. Il s'agit généralement d'une courtesynthèse du document. Tapez le résumé du document ici. Il s'agit généralement |
|d'une courte synthèse du document.] |

Introduction :

Si la crise de 1929 a marqué l’histoire de l’économie et est actuellement un modèle très étudié par les économistes contemporains, depuisl’ère du capitalisme, les crises se succèdent, bien qu’étant néanmoins très différentes.

En effet, un climat abrupt entrainait assez rapidement une baisse de rendement agricole ce qui engendrait une flambée des prix du grain et parallèlement des famines. Celles-ci causaient une mortalité élevée et donc une réduction de la population. Les crises de cet acabit sont fréquentes notamment au cours duXVIIIe siècle et peuvent encore actuellement être identifiées dans certain pays moins avancés.

Mais le jeudi 24 Octobre 1929 (appelé le jeudi noir ou black Thursday), les Etats-Unis, pays le plus puissant au monde, se retrouve dans une passe bien différente. Un krach boursier vient de s’abattre sur la bourse de New-York dont les habitants se précipitent dans la rue de Wall Street (annexeI-1).

Dans quelle situation se retrouvent alors les Etats-Unis, pourquoi les gens pleurent-ils, pourquoi assistons-nous à des suicides dans la rue? Comment la crise se propage-t-elle en Europe et comment réagiront les gouvernements face à cette dépression?

En quoi la crise de 1929 se distingue-t-elle des crises antérieures et quelles mesures vont être prises par les différents états touchés?I/ Les facettes d’une nouvelle crise impliquant de lourdes conséquences :

A- Les facteurs déclenchant de la crise :

Une crise est avant tout une « remise en cause du mode de développement qui appelle des transformations des structures productives, une modification des perspectives ou des changements institutionnels. »(Les Cahiers Français n°315, p.75)

Aux Etats-Unis, la spéculationétait très importante, et dès le début du XXe siècle, tout le monde spéculait par tradition en Amérique. Une très grande partie de la population jouait en bourse donc possédait de nombreuses actions boursières. De plus les « actions à crédit » rendaient depuis 1926 la bourse d’autant plus accessible. Ce système d’actions à crédit était profitable tant que la bourse était en hausse du fait qu’onremboursait facilement les titres achetés avec uniquement 10% de couverture par les bénéfices réalisés. Mais à l’inverse il est porteur d’une grande faille lorsque la bourse était en déclin car tous les boursiers se précipitaient pour vendre leurs actions ce qui accroissait la baisse de la bourse.
Ce système alors très fragile faisait reposer l’économie américaine sur une confiance qui va s’écrouler enoctobre 1929 et faire fatalement naître le début d’un Krach Boursier.

En effet le jour du jeudi noir, plus de treize millions d’actions sont jetées sur le marché et perdent en l’espace de quelques minutes plus de trente pourcents-de-leur-valeur.
Le Dow Jones chute alors de presque cinquante pourcents (annexe I-2) ce qui représente une perte virtuelle de plus de trente milliards de...
tracking img