Crise de la dette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3339 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’argument de la dette publique est un illusion. Nous allons tenter de le prouver.

L’origine de la dette publique

Une dette virtuelle inévitable

Tous les pays de la planète sont endettés, et c’est normal. Dans le système actuel, tout argent vient au monde sous forme de dette, et il est impossible de rembourser la dette totale d’un pays. Cela peut facilement être démontré de façonmathématique, comme le démontre la parabole de l’île des naufragés (de Louis Even) ci-dessous.

Dans une société moderne, le système économique peut être divisé en deux parties: la partie productrice et la partie financière. D'un côté, cinq naufragés sur une île, qui produisent différentes choses nécessaires pour vivre, et de l'autre, un banquier qui leur prête de l'argent. Pour simplifier l’exemple,disons qu'il y a un seul; emprunteur au nom de toute la communauté, que nous appellerons Paul.

Paul décide, au nom de la communauté, d'emprunter au banquier un montant suffisant pour faire marcher l'économie sur l'île, disons 100 euros, à 6% d'intérêt.

A la fin de l'année, Paul doit rembourser l'intérêt de 6% à la banque, soit 6 euros. 100 euros - 6 euros = 94 euros, il reste donc 94 euros encirculation sur l'île. Mais la dette de 100 euros demeure car seuls les intérêts ont été remboursés.

Le prêt de 100 euros est donc renouvelé, et 6 euros doivent être de nouveau payés à la fin de la deuxième année. 94 euros moins 6 euros, il reste 88 euros en circulation. Si Paul continue ainsi à payer 6 euros d'intérêt à chaque année, au bout de 17 ans, il ne restera plus d'argent sur l'île.Mais la dette de 100 euros demeurera, et le banquier sera autorisé à saisir toutes les propriétés des habitants de l'île.

La production de l'île a augmenté, mais pas l'argent. Ce ne sont pas des produits que le banquier exige, mais de l'argent. Les habitants de l'île fabriquaient des produits, mais pas d'argent. Quand bien même les cinq habitants de l'île travailleraient jour et nuit, cela nefera pas apparaître un sou de plus en circulation. Seul le banquier a le droit de créer l'argent. Il semblerait donc que pour la communauté, il n'est pas sage de payer l'intérêt annuellement.

Reprenons donc notre exemple au début. A la fin de la première année, Paul choisit donc de ne pas payer l'intérêt, mais de l'emprunter à la banque, augmentant ainsi le prêt à 106 euros. (C'est ce que nosgouvernements font, puisqu'ils doivent emprunter pour payer seulement l'intérêt de la dette.) «Pas de problème, dit le banquier, cela ne représente que 36 centimes de plus d'intérêt, c'est une goutte sur le prêt de 106 euros !»

La dette à la fin de la deuxième année est donc de 112,36 euros (106 euros + 6,36 euros (intérêt à 6% de 106 euros) pour une dette totale de 112,36 $.

 Au bout de 5 ans,la dette est de 133,82 euros, et l'intérêt est de 7,57 euros. «Pas si mal, se dit Paul, l'intérêt n'a grossi que de 1,57 $ en 5 ans.» Mais au bout de 50 ans, elle sera à fonctionner suivant la même logique, la dette sera de 1842,02 euros pour seulement 100 euros en circulation dans l’île !

Ainsi, les gens qui doivent acquérir un bien immobilier et doivent emprunter pour cela, ne se rendent pascompte qu’ils peuvent rapidement faire plus que doubler le prix de leur acquisition à cause de cela.

| |
|DOCUMENT VISUEL |
||
| |
|La croissance d'une dette de 100 $ à 6% d'intérêt sur 70 ans. (par michaeljournal.org) |
|La dette augmente relativement peu les premières années, mais augmente ensuite très rapidement. A...
tracking img