Crise des annees 30

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1623 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les causes de la crise économique [modifier]
La réflexion économique a posteriori a porté d'une part sur les causes immédiates de la crise et d'autres part sur les raisons de la transformation de la récession en dépression. Mais les innombrables écrits sur la crise de 1929 n'ont pas permis de dessiner une explication généralement admise de sa survenue.

Les ouvrages qui lui sont consacrés sontle plus souvent descriptifs, éventuellement normatifs, rarement explicatifs, à l'image de ceux qui se limitent à une explication, fondée par exemple sur l'excès de spéculation comme La Grande Dépression (1934) de Lionel Robbins ou La Crise économique de 1929 (1955) de John Kenneth Galbraith.

Du reste, chaque école de pensée économique a tiré la couverture en faveur de ses thèses générales.L'explication par surconcentration de richesse, à l'époque soutenue par des économistes marxistes et keynésiens, n'explique pas l'emballement de 1928-1929 ni les modalités détaillées de la crise. L'explication monétaire, dans sa version soutenue par Milton Friedman et Anna Schwartz dans Une Histoire monétaire des États-Unis (1963), sera elle aussi jugée partielle ; en revanche, la version plus tardavancée par l'économiste français Jacques Rueff dans Le Pêché monétaire de l'Occident (1971) couvre largement la période antérieure à la crise et explique la plupart des symptômes constatés.. Enfin l'historien de l'économie Charles Kindleberger[7]estime qu'il faut faire appel à plusieurs facteurs pour expliquer la crise.

Les explications qui suivent doivent donc être regarder comme deshypothèses qui ont été avancées par des auteurs importants

Explication par la spéculation [modifier]
L'origine de la crise serait la frénésie boursière et l'irresponsabilité des banquiers, qui ont prêté sans retenue aux spéculateurs. Mal régulée, l'activité des banques a conduit non plus à financer l'économie réelle mais la spéculation malsaine.

La hausse boursière était intrinsèquement intenable.Lorsque la bourse a chuté, les prêts bancaires n'ont pu être remboursés, la panique s'est installée et la ruée vers les banques a provoqué le blocage du système monétaire et financier. 8000 banques feront faillites de 1929 à 1934[réf. nécessaire]. L'économie, privée de crédits, s'est brutalement arrêtée.

Cette théorie passe très vite sur les aspects internationaux, alors que la crise de 1929 aété mondiale. En effet, pourquoi une crise de spéculation s'est-elle développée à cette date et seulement aux États-Unis ? J.K Galbraith, qui a été le principal porteur de ces idées dans son livre la Crise économique de 1929, aurait selon certains plutôt une attitude descriptive et ironique que véritablement explicative.

Explication monétaire [modifier]
L’École autrichienne d'économie soutientque c'est la création monétaire effrénée dans les années 1920 par le tout jeune système de réserve fédérale qui a conduit à une bulle inflationniste vouée fatalement à l'éclatement. D'après Ludwig von Mises, « l'effondrement fut l'aboutissement fatal des pressions exercées pour abaisser le taux d'intérêt au moyen de l'expansion du crédit. » Son explication est institutionnelle comme celle qui seraplus tard développée par Jacques Rueff, mais elle est quasi-exclusivement focalisée sur l'existence d'une banque centrale (les disciples de l'école autrichienne critiquent vivement les interventions des banques centrales et une partie prônent leur suppression).

Les monétaristes, représentés par Milton Friedman, dénoncent la politique monétaire restrictive mise en place par la Réserve fédéraledes États-Unis à partir de 1928, qui entraîne une pénurie de crédits. Cette erreur serait à l'origine de la crise. La Fed aurait au contraire dû fournir des liquidités au système bancaire : le renchérissement du crédit a forcé les spéculateurs boursiers à retirer leur épargne, ce qui a entrainé la faillite de près de 5000 banques aux États-Unis[8]. Ce serait donc un excès de régulation...
tracking img