Crise economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cible d’inflation ou de niveau de prix: quelle option retenir pour la banque centrale dans un environnement “Nouveau Keyn´sien”? ∗ e
Ludovic Aubert † St´phane Adjemian ‡ e Septembre, 2001.

R´sum´ e e Dans la lign´e de Svensson (1999) cet article se propose de ree consid´rer la question du choix de la cible pour la banque centrale, e selon les deux alternatives cible d’inflation ou cible deniveau de prix, sous une courbe de Phillips de type nouveau keyn´sien. Nos r´sultats e e tendent ` plaider en faveur de l’adoption par la banque centrale d’une a cible de niveau de prix. La comparaison des politiques discr´tionnaires, e sous les deux type de r´gimes, ` la r`gle optimale sous engagement e a e d´finie par Clarida, Gali et Gertler (2000) montre que la pr´f´rence e ee pour la cible deniveau de prix s’explique par une meilleure gestion du probl`me de la cr´dibilit´ de la politique mon´taire. e e e e
Nous remercions D. Eyssartier, M. Guillard et D. Laskar pour leurs commentaires et suggestions. Bien entendu, nous restons seuls responsables des ´ventuelles erreurs et e insuffisances. † ´ Direction de la Pr´vision, Minist`re de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, e e t´l´doc677 - 139, rue de Bercy 75572 Paris cedex 12. T´l: 01 53 18 85 81. E-mail: ee e ludovic.aubert@dp.finances.gouv.fr. Au moment de la r´daction de l’article, l’auteur ´tait e e rattach´ au laboratoire EPEE, Universit´ d’Evry-Val-d’Essonne. e e ´ ‡ ´ EPEE, D´partement d’Economie, Universit´ d’Evry-Val-d’Essonne, 4 Bld. Fran¸ois e e ´ c Mitterrand 91025 Evry. E-mail: stephane.adjemian@eco.univ-evry.fr.∗

1

1

Introduction

L’objectif principal assign´ ` la politique mon´taire par toutes les banques ea e centrales occidentales, est la stabilit´ des prix. Certaines banques centrales e en ont fait un objectif explicite, pour d’autres elle reste un objectif implicite. Il demeure que la stabilit´ des prix peut ˆtre interpr´t´e de deux fa¸ons. De e e ee c mani`re litt´rale, elle peut secomprendre comme la stabilit´ du niveau de e e e prix, c’est-`-dire un niveau de prix stationnaire avec une faible variance. En a pratique, elle se caract´rise par une faible et stable inflation. La premi`re ace e ception fait r´f´rence ` une politique de ciblage du niveau de prix, la seconde ee a a ` une politique de ciblage de l’inflation 1 . Ces deux r´gimes ont des modes de fonctionnement et desimplications e diff´rents pour la politique mon´taire. Sous une cible de niveau de prix, les e e cons´quences sur le niveau des prix des ´carts d’inflation pass´s doivent ˆtre e e e e effac´es. Si par exemple, un choc ´l`ve le niveau de prix et l’inflation au e ee dessus des niveaux cibles, l’inflation devra ` la p´riode suivante se situer en a e dessous de sa cible afin que le niveau de prix retourne ` lasienne. Sous une a cible d’inflation, une inflation sup´rieure ` la moyenne (` la cible) n’est pas e a a corrig´e. La banque centrale assure simplement que l’inflation retourne ` la e a p´riode suivante ` sa cible sans essayer de restaurer le niveau de prix initial. e a L’´l´vation du niveau de prix est permanente. ee La question du ciblage du niveau de prix a interpell´ derni`rement aussi e e bienles ´conomistes des universit´s que des services de recherche des princie e 2 pales banques centrales . Les ´tudes d´velopp´es montrent que le choix de la e e e d´finition de la stabilit´ des prix n’est pas sans cons´quence sur l’´volution e e e e de l’´conomie (notamment sur la d´termination de la production et de l’ine e flation d’´quilibre). e Les premi`res ´tudes empiriques (Lebow, Stockton etWascher (1992), Fisher e e (1994), et Haldane et Salmon (1995)), ´tablissent que le choix entre ciblage e du niveau de prix et ciblage de l’inflation repose sur un arbitrage entre d’un cˆt´ la variabilit´ du niveau de prix ` long terme et d’un autre cˆt´ la variaoe e a oe bilit´ de l’inflation et de la production ` court terme 3 . e a La premi`re contribution th´orique est due ` Svensson (1999)....
tracking img