Crise financiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SUJET N° 10
La crise de subprimes : causes – consequences - solutions

-LAWSON Laté Amétépé

Les médias nous parlent chaque jour de la crise immobilière aux US ou de la crise du subprime.
La crise des sub-primes, ou crise du sub-prime, (en anglais subprime mortgage meltdown) est une crise financière et boursière mondiale, déclenchée en 2006 par un krach des prêts hypothécaires à risque auxÉtats-Unis (les « subprimes »), révélée au monde en février 2007, puis transformée en crise financière mondiale à partir de l'été 2007.
En revanche très peu d’infos permettent de comprendre la situation. Nous nous proposons de présenter en quelques épisodes les différents acteurs de ce qui n’est pas la conséquence d’une situation imprévisible mais au contraire les fruits d’une spéculationdémesurée et d’excès en tout genres. Les crédits subprimes sont ceux accordés par des financiers peu scrupuleux à des propriétaires Américains déjà surendettés et ne pouvant plus accéder à des crédits normaux. La contre-partie de ce risque étant la pratique de taux très élevés (14 à 18%) par an, et d’une hypothèque sur la maison.
Ces crédits à la consommation ont beaucoup compté dans la croissanceAméricaine depuis dix ans. Tant que la valeur des biens immobiliers montait cette dette était supportable pour les ménages mais tout le monde savait que ce système était malsain et risqué. La suite de l’histoire aussi était prévisible : à surendetter les plus pauvres pour faire des affaires on ne peut attendre que des problèmes.
Sitôt les premiers signes de baisse du marché immobilier les propriétairessurendettés ont du vendre leur maison dans les conditions que l’on peut imaginer. C’est le marché de cette dette qui a servi de support à une grosse spéculation de la part des fonds d’investissement à risques. Ces fonds sont les acteurs que nous allons essayer de proposer dans les lignes qui suivront tout en commençant par les causes, ensuite par les conséquences et finir par les solutions. La série “crise du subprime” commence ici et continue là.
L’expression “fonds monétaires dynamiques” est déjà une contradiction, peu étonnante donc que le résultat réserve des surprises.
Les subprimes sont des crédits à risque comprenant les prêts hypothécaires, les cartes de crédit, les locations de voitures, accordés aux États-Unis à une clientèle peu solvable, sur la base d'une majoration dutaux d'intérêt (« prime » appliquée à un emprunteur dont la solvabilité est « en dessous » d'un certain seuil) censée compenser les risques pris par le prêteur. Les remboursements d'emprunt immobiliers étaient limités au paiement des intérêts (déductibles aux États-Unis), celui du capital étant souvent différé pour s'imputer sur le prix de revente du logement deux ou trois ans après, avec uneplus-value tant que les prix de l'immobilier montaient, ce qui était le cas avant 2006. Ces prêts étaient majoritairement accordés à des conditions de taux d'intérêt variables. Le double mouvement de baisse des prix de l'immobilier aux États-Unis (dégonflement de la bulle immobilière) à partir de 2006 et de remontée des taux d'intérêt a conduit au défaut de paiement de nombreux emprunteurs, et donc à lamise en situation de faillite, ou de quasi-faillite, des établissements spécialisés aux États-Unis. D'autant que les prix des habitations sont tombés sous la valeur de garantie.
La crise des crédits subprimes américains a conduit à une défiance au niveau mondial envers les créances titrisées (ABS, RMBS, CMBS, CDO) qui comprennent une part plus ou moins grande de crédits subprime, puis envers lesfonds d'investissement, les OPCVM (dont les SICAV monétaires) et le système bancaire susceptibles de détenir ces dérivés de crédit. Soit un mouvement de réévaluation du risque et d'aversion au risque.
Parce que les fonds monétaires, sans risque de perte en capital mais avec des rendements de l’ordre de 2 % par an, n’étaient plus assez faciles à vendre, les financiers ont inventé les...
tracking img