Crise islandaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

La crise économique touche plusieurs pays en même temps, son origine n’est rien d’autre que financière provoquée par les sub-primes aux Etats-Unis.
L’Islande est un petit pays situé au nord de l’océan Atlantique. Longtemps parmi les économies les pus riches avec un revenu par habitant de 34500 dollars, une croissance du produit national brut de 5.9%, un taux de chômage de 2% etune inflation à 4% autrement dit aucune ombre sur son tableau, L’Islande a toujours su se démarquer des autres pays. Après une période de croissance soutenue, L’Islande a été touché par la crise économique internationale qui précipite l’économie islandaise dans le bas-fond. En effet le pays n’a jamais enregistré une dette aussi colossale que durant l’année 2008. Suite à la progression de la crisefinancière, l’économie islandaise qui repose essentiellement sur le secteur financier est au bord de la banqueroute. La crise financière peut elle aller jusqu’à entrainer la faillite d’un gouvernement ? Pour comprendre comment un pays comme l’Islande a pu en arriver là nous allons voir dans un premier temps quelles sont les causes de ce désastre économique et dans une seconde partie nous verronsles conséquences que cette crise.

I- Causes de la crise :

La crise des sub-primes en 2007 a entrainé des pertes importantes notamment sur le marché interbancaire.
L’Islande s’est épanouie en grande partie grâce à son système financier. Longtemps fondé sur la pêche, l’Islande est passée d’un système lié à la pêche à un système basé sur la finance.
La crise financière d’octobre 2008touche les banques du pays qui représente une bonne partie du produit intérieur brut. Les banques se retrouvent dans l’incapacité de refinancer leur dette. En l’espace de sept jours les trois principales banques sont devenues insolvables.
Afin de palier à cette crise financière, le 1er ministre actuel Geir Haarde demande aux épargnants de ne surtout pas retirer en masse l’argent dans les comptes enbanque ce qui aurait pour conséquence une aggravation de la crise. En Grande Bretagne le gouvernement britannique décide de recourir aux lois anti-terroristes pour essayer de récupérer de l’argent et indemniser les épargnants britanniques. Le Royaume Unis qui avait investit plus de 6.75 milliards de dollars et le pays Bas 1.5 milliards ont subit d’énormes pertes la banque étant incapable de lesrembourser. Affaiblit et vulnérable avec une dette qui s’élève à 61 milliards de dollars soit douze dois l’économie du pays le pays s’engouffre de jour en jour.

La couronne islandaise a chuté énormément entrainant ainsi une montée importante de l’inflation, le système économique de l’Islande se trouve au plus mal pour y remédier plusieurs mesures ont été prises à savoir une augmentation destaux d’intérêts, des mesures qui ont pour conséquences une dégradation économique et une chute de la croissance.
A ce moment là l’économie de l’Islande n’a jamais était au plus bas avec un taux de chômage avoisinant 9% et une inflation atteignant 15%, la bourse islandaise a baissée de 41%.
Avec ses 300 000 habitants, l’Islande vit en grande partie de son importation, et des exportations trèsrestreintes ce qui handicape un peu le pays car pour compenser une balance commerciale structurellement déficitaire, le pays doit conquérir davantage de capitaux étrangers. Mais au vu de la situation économique les investisseurs quittent le pays. Les banques islandaises ont de plus en plus de mal à se refinancer sur le marché interbancaire à un tel point qu’elles n’étaient plus capable de payer lesdettes contractées d’où une nationalisation jugée nécessaire.

Les dettes bancaires représentaient douze fois le PNB de l’Islande. L’effondrement du système bancaire a donc contribué considérablement à desservir la société islandaise auparavant considérée comme le cinquième PIB/ hab. le plus élevé du monde. Le gouvernement islandais a désormais en sa possession les trois plus grandes banques...
tracking img