Crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2100 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Marketing 06/01/2009

ADIDAS, le marché des chaussures de sports

[pic]

[pic] [pic] [pic]

Proposition d’un plan marketing pour le marché français :

Question 1 : diagnostic interne et diagnostic externe

-D’après l’étude faite par Sylvie Hertrich et Ulrike Mayrhoffer, nous pouvons dès à présent mettre en évidance les forces et les faiblesses du grouppeaddidas et du marché des produits du sport.
Concernant les forces de du groupe Adidas Salomon AG :

➢ Le groupe est le numéro 2 mondial sur le marché des articles de sport (2002).
En 2003, le chiffre d’affaire du groupe s’élevait à 6,3 milliards d’euros. Ce groupe possède 60 filiales dans le monde, et emploie plus de 13000 salariés.
Concernant Adidas France, le chiffre d’affaireréalisé, à progressé de 70% en quatre ans. L’entreprise en France emploie environ 550 salariés.
De plus, en 2003, Adidas détenait une part de marché de 20,2% sur le marché du running. Le marché du running est le marché par lequel Adidas compte agir dans le but de prendre le leadership. La France constitue le premier marché européen des articles de sports (8,4 milliards d’euros).

➢ La chaussuredu sport est un marché en pleine croissance.
En premier lieu, aujourd’hui, avec plus de 10 millions de coureurs dans le monde, le marché du running est très important pour les entreprises. Plus précisément, il représente 25 à 30% du marché des chaussures du sport. Ceci constitue une véritable force pour le groupe Adidas.
De plus entre 2002 et 2001 la taille du marché des chaussures de sportvendue à augmenté de 4%. On peut donc diagnostiquer un marché qui est loin d’être saturé, et ou des perspectives de croissances de chiffre d’affaires sont fortement probables.

➢ D’après Florence Müller, « La chaussure du sport est devenue le jean du pied ! ». En effet la chaussure de sport s’est étendue au simple domaine sportif. Elle fait aujourd’hui partie de la vie quotidienne. Leschaussures de sports ne sont jamais démodées, elles se portent à chaque saison de l’année. Chez les adolescents, la chaussure de sport est devenue un véritable phénomène de mode, et il faut noter que l’élasticité de la demande par rapport au prix est faible.

➢ Les français dépensent beaucoup plus que leurs voisins européens.
En moyenne, en 2003 les français dépensaient 353 euros pour l’achatd’article de sport, soit plus de 36,8% par rapport à la moyenne des européens.

➢ De plus, l’environnement sociaux culturel à évolué.
En effet, les ménages aisés dépenses des sommes plus importantes pour les articles de sports que les ménages à revenu modestes. De plus, avec l’accroissement du temps libre, on constate une augmentation des dépenses consacrées notamment, aux chaussures de sport.Enfin, lors de la pratique d’un sport, l’individu va attendre de sens chaussures certaines qualités qui lui permettront de pratiquer au mieux la discipline.
Les valeurs de nos société ont changées : le culte du corps en forme est apparu, les jeunes ont plus accès au marché, et ils recherchent des identités nouvelles afin de revendiquer leurs modernité. Enfin les produits de sports et plusprécisément les chaussures de sport véhiculent des valeurs la liberté de réussite et de bien être.

Il faut aussi noter qu’Adidas à la plus forte croissance de chiffre d’affaire par rapport à 2000. En effet son chiffre d’affaire à augmenté de 15,8% entre 2000 et 2002

La principale faiblesse du groupe est principalement le fait que le marché est très concurrentiel. Dans ce cadre, l’entreprise devrase développer en se démarquant très fortement de ses nombreux concurrents.
D’autre part, l’image d’Adidas perçue par les consommateurs cible, est marque de loisirs, et non de sport. En particulier, Adidas n’est pas encore perçue comme une marque sportive de running.

Les opportunités sont d’une part le fait qu’Adidas à la plus forte croissance de chiffre d’affaire par rapport à 2000. En...
tracking img