Crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 77 (19193 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Maroc face à la crise financière et économique mondiale

Enjeux et orientations de politiques Publiques

Mai 2009

RESUME
La crise mondiale actuelle a surpris les gouvernements de la planète par son ampleur et sa brutalité. Malgré les plans de relance économique mis en place et l’injection massive de capitaux pour renflouer les systèmes financiers, la perte de confiance des acteurséconomiques persiste et un climat d’incertitude domine la conjoncture mondiale. L’horizon de sortie de crise reste ainsi incertain. Cette crise se distingue aussi par son lot de grandes interrogations sur la configuration qu’aura le monde post-crise. Elle a donné lieu à une action concertée au niveau international (G20 essentiellement) pour tenter de réviser la régulation des systèmes financiers.Pour autant, cette concertation n’a pas empêché les Etats de se lancer dans de nouvelles stratégies de négociation et de repositionnement dans la mondialisation, porteuses de grandes implications aussi bien au plan de la carte économique et industrielle mondiale qu’au plan des relations internationales. Les enjeux liés à cette crise appellent à mener une réflexion stratégique sur la trajectoiresocio-économique du Maroc, réflexion qui procède d’une double préoccupation. Il s’agit, d’une part, de permettre au Royaume de poursuivre sereinement son train de réformes tout en faisant résolument face à la crise et, d’autre part, de saisir les opportunités et d’intégrer les inflexions majeures qui se dessinent pour le monde de l’après-crise et qui ne seront pas sans conséquences stratégiques surnotre pays. Pour y apporter sa contribution, l’Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) a initié depuis novembre 2008 un processus de réflexion et de veille sur la crise mondiale et ses impacts sur le Maroc, dont les premiers éléments d’analyse sont restitués ci-après. Le Maroc, après avoir été épargné dans un premier temps par la crise financière, grâce à la solidité de son système bancaire età sa faible exposition aux marchés financiers internationaux, subit depuis le deuxième semestre 2008 les répercussions de la crise économique mondiale par le biais des secteurs exportateurs, de l’activité touristique, des transferts des Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) et des flux des investissements extérieurs. Au-delà des répercussions directes sur certains secteurs, la crise actuelle a misen exergue des déficiences structurelles antérieures à la crise qui affectent peu ou prou l’économie marocaine. Parmi elles figurent la soutenabilité budgétaire limitée, la faible compétitivité de l’économie, l’aggravation du déficit commercial, l’étroitesse du marché intérieur ou encore, les dysfonctionnements intermittents, mais majeurs, en termes de gestion des dossiers stratégiques et degouvernance. Le Gouvernement a mis en place un comité de veille stratégique public-privé, chargé d’anticiper les effets potentiels de la crise et d’élaborer des plans de contingence, prêts à être déployés en fonction des développements

1

Resume

constatés. Les premières mesures anti-crise -sociales, financières et commercialesont ciblé les secteurs affectés (textile, cuir, sous-traitanceautomobile, tourisme et, récemment, électronique). En 2009, les effets de la crise seront atténués par les résultats de la campagne agricole et la bonne tenue de la demande intérieure. Néanmoins, le taux de la croissance non agricole baissera de manière significative (estimé à 3% au lieu de 5% en moyenne pour la période 2004-2008) et la balance des paiements courants sera fragilisée. Les perspectivespessimistes chez nos principaux partenaires économiques devraient induire des développements plus importants qui risqueraient de réduire les marges de manœuvre du pays et de compromettre les acquis économiques et sociaux de ces dernières années. Dans ce contexte, le Maroc devrait résoudre les problématiques structurelles dont le caractère critique a été exacerbé par la crise actuelle et...
tracking img