Critique analique sur virgin suicide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
THE VIRGIN SUICIDES
De
Sofia Coppola

Virgin Suicides est un film de Sofia Coppola. Sorti en 1999, ce film se déroule pendant les années 1970 aux États-Unis. En 1970, l'Amérique vient d'être secouée par un mouvement contestataire, principalement constitué de jeunes. Ces jeunes refusaient les conventions de l'époque, les inégalités sociales et surtout le puritanisme qui régissait lasociété américaine.
La famille Libson est une famille américaine puritaine. Monsieur et Madame Libson sont les parents de cinq adolescentes qu'ils élèvent dans la tradition américaine, en leur imposant une éducation très stricte. Cécilia la plus jeune des cinq sœurs met fin à ses jours, ce qui révèle aux yeux de tous le mal être qui règne dans cette famille.
J'ai choisis ce film car c'était le seulfilm que je ne connaissais pas parmi les trois films proposés et en lisant le synopsis j'ai eu envie de le découvrir.
Dans un premier temps nous observerons la place du secret féminin dans le film. Puis nous verrons de quel visage donne Sofia Coppola à l'adolescence et au suicide. Et enfin nous étudierons l’aspect psychologique du film et la façon dont l’auteur fait une certaine critique de lasociété de l'époque.

On peut dire de ce film qu’il essaye d’une certaine façon de percer le « secret » féminin. C’est un petit groupe de garçon qui essaye de comprendre le suicide des adolescentes, à travers le journal intime de la plus jeune Cécilia. Dans le film on voit clairement que les garçons sont fascinés par ces filles mais qu’ils ne comprennent pas vraiment qui elles sont vraiment etcomment elles fonctionnent. Cela est très explicite dans la scène où l’un des garçons est dans la salle des filles lors de la fête. Il découvre « l’univers » féminin, le maquillage, les parfums… sans vraiment savoir à quoi correspondent tout ces objets. De plus cette scène est filmée au ralentit pour miner la progression du personnage face à cette univers inconnu et qui pourtant le fascine. Deplus cette impression de secret est soutenue par le manque de parole des jeunes demoiselles. Dans leur jeu d’acteur, les personnages sont plutôt gauches et timides lorsqu’ils agissent auprès des adolescentes. De plus les personnes vivant dans la même ville que la famille Libson ne connaissent pas vraiment les jeunes filles, on apprend cela lors de la scène des interviews des personnes connaissantCécilia. Elles sont un mystère pour beaucoup de personnes. Ils semblent que même leurs propres parents n’arrivent pas vraiment à cernés la personnalité de leurs filles. De plus lorsque les filles sont exposées aux yeux des autres elles sont souvent filmées au ralentit, et sont souvent souriantes. Elles se déplacent rarement seules ce qui créé un effet de masse et qui ne permet pas aux autres d’enobserver une plus que les autres. Cela soutient clairement l’effet de mystère. On a l’impression que ces ralentis miment les yeux des personnes les observant. Le fait qu’il y est très peu de dialogue dans le film entretient le mystère autour de cette famille, de ces adolescentes. Seule Lux sort du lot, mais ne dévoile jamais ce qu’elle ressent, elle joue de son charme pour obtenir ce qu’elle veut,prenons pour exemple la scène où elle convint un garçon de conduire la voiture de ses parents au lieu de la sienne avant d’aller ce suicider. Lux en bravant tout les interdits que lui imposent ses parents, est encore plus énigme que ses sœurs. Le mystère est aussi un très de caractère des adolescents qui ne veulent pas vraiment que leurs parents découvrent qui ils sont vraiment et ce qu’ils font.L'adolescence est un sujet souvent traité au cinéma comme Juno de Jason Reitman ou encore Gosht world de Terry Zwigoff. Tout au long du film le spectateur découvre la vie des cinq adolescentes Libson. L’adolescence est connue pour être l’âge l’insouciance, des premières expériences dans divers domaines, l’âge où l’on refuse tout ce que l’on nous impose. Dans ce film nous retrouvons...
tracking img