Critique d'une toile de hedwin holgate

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1223 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Critique d'une toile
Par Renault Dunoir

Portrait de femme, (vers 1930) de Edwin Holgate, Allandale (Ontario 1892- Montréal 1972), Huile sur toile, Musée des Beaux-Arts de Montréal, Montréal, Québec, Premier mur à gauche au premier étage, première des quatre toiles avant l'ouverture.

Cette toile figurative, créée par Edwin Holgate vers 1930 après la décomposition du premier groupe de lacôte du Beaver Hall présente avec chaleur et lumière une femme anonyme. Le profil et le cou y sont mis en valeur par un ton plus lumineux à la fois de ceux-ci et du fond orangé qui s'éclaircit autour du sujet, surtout la gorge. Le visage, aux joues colorées d'une rougeur vive, est présenté de profil, tout aussi lumineux, comme pour mettre en valeur la couleur rouge éclatante des lèvres. Le fond quipasse d'un orange vif à un plus terreux en s'éloignant du modèle, fait ressortir la peau pêche et s'accorde avec la robe rouge et jaune. Les bras tombent le long du corps, s'assombrissant, les cheveux brun sombre faisant ressortir le visage. La toile dans son ensemble permet de mettre en valeur le modèle, lui donnant une impression de chaleur et de luminosité qui lui donné plus de vitalité, plus devigueur et de vivacité, faisant ressortir le visage et la poitrine énergiques et vivants. Le modèle est mis en valeur par la profondeur avec le contraste simultané du fond, ainsi que par la ligne et les ombres qui l'entoure. Il est difficile de dire l'expression de son visage qui est tourné vers la source de lumière et reste calme, purement contemplatif. La toile reste très agréable à regarder,par ce calme, cette énergie émanant du modèle, grâce aux couleurs et à la lumière utilisée par l'artiste

Le projet de cette toile était de faire un portrait de femme qui puisse la mettre en valeur sans s'encombrer de représenter parfaitement la réalité. Le peintre y parvient en peignant la jeune femme non pas dans une scène ou un décor réaliste, mais sur un fond orangé. Le peintre cherche àprésenter son sujet de manière moderne, moins purement figurative, pour mieux donner un effet de chaleur et de lumière lui rajoutant de la vie. Le style se montre bien adéquat, restant réaliste et gardant le sujet comme thème central, tout en lui donnant une image chaude et lumineuse. Cette toile ressort donc des autres portraits de l'artiste où il identifiait plus clairement ses sujets et les peignaitdans un cadre plus réaliste. Il s'agit peut-être d'un exercice de style pour le peintre qui peindra de nombreuses scènes de nu féminin en extérieur. Scènes le plus souvent très lumineuses et joyeuses et ne définissant pas leur modèle ou le lieu. Pourtant là encore la toile ne peut se montrer bien relier avec ces peintures, puisque le sujet reste très différent et que le choix de sa présentationsemble particulier à cette toile. Elle reste une inconnue, un portrait chaleureux et lumineux, sans qu'on puisse dire si le peintre l'a inventée, lui qui était connu pour tout autant aimer faire des portraits que d'imaginer des scènes de nu tiré de son imagination.

La lumière fragmentée semble surgir du tableau, concentré sur la naissance de la poitrine à la base du cou et sur le visage, tombantsur celui-ci de face et plongeant le cou et la chevelure dans l'ombre. Le bas de l'oeuvre est donc moins lumineux ainsi bien sûr que le côté gauche de la toile, s'assombrissant progressivement. Les ombres ne sont pas nettement découpées, il s'agit de taches progressivement plus sombres ne servant qu'à mettre un peu de relief dans la toile. La lumière est douce, pas véritablement jaillissante si onla compare à d'autres toiles de Holgate (telles les baigneuses). Elle permet une atmosphère tendre (presque de couleur pastel), lumineuse, chaleureuse, équilibrée, le sujet étant baigné et donc mis en valeur par cette lumière. La couleur valorise les teintes chaudes, fraiches et brillantes, soutenues plutôt que saturées. Celle-ci reste donc agréable sans devenir agressante, attirant l'oeil...
tracking img