Croisades morrisson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8770 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES CROISADES – CECILE MORRISSON

Le mot « croisade » apparaît au milieu du XIIIème siècle. Pdt lgtps, les Occidentaux ont considéré les croisades comme des guerres comme les autres, se prenant pr des « soldats du Christ », « marqué du signe de la croix » → d’où « croisade ». A l’époque médiévale, cette guerre est appelée le « voyage de Jérusalem ». Au XIIIème siècle, l’idée de pèlerinage estencore très présente. Au XIVème siècle, elle est nommée « voyage d’outre-mer ». Ici, croisade = pèlerinage militaire décidé par le pape qui accorde à ses participants des privilèges spirituels et temporels et leur fixe pr but la délivrance du Tombeau du Christ à Jérusalem.

CHAPITRE 1 : LES ORIGINES DE LA CROISADE

1ère croisade : élan collectif, initiateur = pape Urbain II.
Conditionssociales et économiques de la fin du XIème siècle : hausse démographique, manque de terres exploitables, croissance de l’économie monétaire et des échanges, début de l’expansion italienne en Méditerranée → possibilité du mvmnt qui pousse vers l’Orient qq Occidentaux (nobles sans terre, pauvres à la recherche du mieux-être matériel et spirituel).
Les causes lointaines :
- pèlerinage à Jérusalem
-doctrine + pratique de guerres « justes » contre les Sarrasins
Cpdt il faut un catalyseur = cause proche / prétexte → ignorance profonde l’Orient, porter secours aux Chrétiens d’Orient (que l’on croit opprimés par les Turcs).

I- LES CAUSES LOINTAINES

1) Les pèlerinages à Jérusalem

Avt, le croisé = le pèlerin = celui qui accomplit le voyage de Jérusalem. La Jérusalem terrestre est restéepr les chrétiens le centre du monde spirituel. Ce lieu est d’autant + saint, que s’ajoute le désir de rechercher les traces du Christ. Le pèlerinage n’a pas de caractère obligatoire. Pourtant les fidèles se rendent qd même en Palestine. La fin du monde romain, l’insécurité qui en découle et la conquête arabe n’arrêtent pas ce mouvement. Il est néanmoins atténué aux VIIème et VIIIème siècle. Aprèss’être dépouillé de ts ses biens, le fidèle est prêt à la souffrance et à la mort, on peut identifier cette marche à celle des Hébreux vers la Terre promise ou même à une participation à la Passion du Christ.
Dès le VIIème siècle, le pèlerinage figure parmi les pénitences canoniques car, par une confusion compréhensible, en dépit des condamnations officielles (concile de Châlon, 813), le pèlerinagelaverait des pêchés (ex de pénitents : duc de Normandie, comte d’Anjou…).
Au XIème siècle, le pèlerinage est imposé en pénitence à ceux qui brisent la paix que l’Eglise s’efforce d’instaurer au sein de la chrétienté latine.
Dès la fin du Xème siècle, la paix en méditerranée favorise le mouvement des pèlerinages, qui s’est amplifié. Fin de la piraterie musulmane en Provence (972) et en Crète(961), contrôle de la Méditerranée orientale par la marine byzantine. Christianisation de la Hongrie, extension de l’autorité byzantine de la Bulgarie à la Syrie du Nord → routes de terre et de mer vers la Terre sainte moins périlleuses (les Fatimides laissent une entière liberté aux pèlerins contre le paiement d’une redevance).
La persécution (aussi contre les Juifs) ordonnée par le califeal-Hakim, aboutit à la destruction du Saint-Sépulcre (1009) = évènement exceptionnel → suivie d’un accord entre les Fatimides et Byzance → reconstruction du sanctuaire. La chrétienté répond à cela par la conversion forcée ou le massacre de qq communautés juives d’Europe jugées responsable du funeste évènement.
Au début du XIème siècle, le sort de Jérusalem terrestre importe peu car image imparfaitede Jérusalem céleste.
Vers 1033 (presque millénaire de la mort du Christ), une foule converge du monde entier vers le Sépulcre du Sauveur à Jérusalem : d’abord les classes inférieures, puis les classes moyennes enfin les + gds. Sur la route et à Jérusalem se multiplient les hospices (entretenus et créés par les Clunisiens). Les classes inférieures profitent parfois de l’escorte des gds...
tracking img