Croissance demographique et securite alimentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (364 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nicolas SAUVAGEOT
2nde B1

CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE ET SECURITE ALIMENTAIRE
AU MEXIQUE

La population du Mexique a plus que quadruplé entre 1950 et 2005 et aujourd’hui le Mexiquecompte près de 110 millions d’habitants et la population augmente de 1,2% par an. Face à cette croissance démographique très forte, le pays a su dans un même temps augmenter sa production agricole.L’Etat mexicain a su mettre en place une réforme agraire et ce dès 1917 et accompagner un modèle de développement. La réforme a impliqué une redistribution des terres, la mise en place detravaux d’irrigation et des systèmes de soutien à l’agriculture. La grande partie de la population était rurale et la production agricole a augmenté alors plus rapidement que la population : c’estl’époque du miracle agricole jusque dans les années 70.
La production agricole a été augmentée en quantité et en qualité. Il y a eu augmentation des surfaces cultivées avec la création de frontspionniers et hausse de la productivité et des rendements avec l’irrigation des terres et l’utilisation des engrais. Mais le pays a préféré développer une agriculture commerciale et est producteur d’avocats(1er au rang mondial), de citrons (1er), d’oranges (3ème), de café (6eme), de maïs (4eme), de canne à sucre (6), de cacao (10ème) et de bois (13ème). Tous ces produits sont exportés vers les paysdéveloppés. Le Mexique fait partie de l’ALENA et a donc des accords particuliers avec les Etats-Unis et le Canada. En mars 2000, un accord a été signé entre l’Union Européenne et le Mexique, et depuis 2007,50% des produits agricoles sont libres douane. L’agriculture mexicaine est maintenant soumise aux cours de produits qui fluctuent et aux crises économiques.

Les exploitants agricoles ontévolué : 1,8% des producteurs exploitent 21% des terres cultivables et les petits producteurs ont bien du mal à subsister. Aujourd’hui l’agriculture ne représente plus que 5% du produit intérieur...
tracking img