Croissance economique et ses limites/ le developpement durable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9113 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
 Conseils pour bien démarrer
Ce sujet s’inscrit à la fois dans l’introduction et dans la première souspartie
dénomnée « Croissance, capital et progrès technique » du premier
thème du programme intitulé « Accumulation du capital, organisation du travail
et croissance économique ». Les notions de croissance et de développement
et leurs liens constituent une part importante du questionnementen
sciences sociales. La croissance économique correspond à une augmentation
à long terme des richesses produites (somme de la valeur ajoutée en
volume), par les unités productives résidant sur le territoire. L’indicateur utilisé
le plus fréquemment pour mesurer la croissance est la hausse du PIB, d’une
année à l’autre, exprimée en pourcentage. Cela indique donc que la croissance
est unphénomène quantitatif avant tout.
Le développement revêt une aspect multidimensionnel, plus vaste que le
phénomène de la croissance. Il est connoté positivement comme évolution
progressiste et concerne les structures de l’économie et de la société. « Il correspond
à l’ensemble des transformations techniques, sociales et culturelles
qui permettent l’apparition et la prolongation de la croissance »(Dictionnaire
d’économie et de sciences sociales de Capul et Garnier, éditions Hatier). Il ne
peut être appréhendé par un seul indicateur (ni même par l’IDH, cf. rappel de
cours 2). Des données démographiques (espérance de vie, indice conjoncturel
de fécondité), sociales (taux d’alphabétisation, répartition sectorielle des
emplois ...), économiques (niveau de vie, répartition plus ou moinsinégalitaire
des richesses) permettent de l’apprécier. Pour compléter l’analyse du développement
d’un pays, des critères politiques et institutionnels comme l’existence
de la garantie des droits fondamentaux pour les individus (hommes
comme femmes), le respect de certaines libertés publiques ou la mise en
place de procédures démocratiques de désignation des dirigeants, les possibilités
departicipation de la population aux décisions politiques, sont aussi à
prendre en compte.
L’analyse des liens entre croissance économique et développement est
une problématique traditionnelle. Elle permet de montrer l’imbrication entre
les changements économiques quantitatifs et les transformations sociales et
culturelles qui les accompagnent.
© H A T I E R
B I E N C O M P R E N D R E L E S D O CU M E N T S
Mots clés
– Produit Intérieur Brut par habitant (PIB)
– Indicateur de Développement Humain (IDH)
Rappel de cours 1
Le PIB correspond à la somme des valeurs ajoutées hors TVA réalisées
par les unités productives sur le territoire en un an à laquelle on ajoute la
TVA et les droits de douane et dont on ôte les subventions. Le PIB fournit
une indication de la puissance économiqued’un pays. Son augmentation
relative d’une année à l’autre mesure « la croissance ». Le PIB par habitant
se calcule par le rapport entre le PIB du pays et le nombre
d’habitants du pays : il fournit une mesure du niveau de vie moyen des
individus du pays et peut être considéré ici comme un indicateur de
croissance. Lorsque le PIB par habitant d’un pays augmente, c’est signe
que le PIB s’estaccru plus vite que sa population. Le PIB par habitant ne
prend en compte que les richesses monétaires et néglige donc les activités
informelles, domestiques et bénévoles (et même occultes car
criminelles ou simplement non déclarées). Il ne rend pas compte non plus
des inégalités de répartition des richesses entre les habitants et les
groupes sociaux d’un pays.
Rappel de cours 2
L’indicateur dedéveloppement humain a été élaboré dans les
années 1990 à partir des travaux d’Amartya Sen, afin de rendre compte,
au travers d’un indicateur synthétique chiffré, des conditions de vie d’une
population. Il s’agit d’un effort statistique pour quantifier des aspects
qualitatifs de la vie des habitants d’un pays. Il est construit à partir de
trois composantes : l’espérance de vie, le...
tracking img