Croissance economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1241 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La croissance économique

On entend par croissance économique l’accroissement durable de la production globale d’une économie.
Il ne faut pas confondre croissance et développement. Ce dernier désigne l’ensemble des transformations structurelles et qualitatives engendrée par une croissance économique prolongée (amélioration du niveau de vie et du niveau d’instruction, bien-être pour l’ensemblede la population…).
Les premiers économistes avaient désigné le capital et le travail comme les deux facteurs de la croissance économique. Depuis la fin de seconde guerre mondiale, l’accent est de plus en plus mis sur la productivité.

I- La mesure de la croissance

A- Un instrument de mesure : le PIB
La mesure de la production annuelle est donnée par une statistique : le ProduitIntérieur Brut
ou PIB. Ce dernier correspond aussi au revenu national car toute production donne lieu à la distribution de revenus pour un montant identique. Le PIB mesure donc deux choses à la fois:
1) la production totale de l’économie
2) les revenus perçus par l’ensemble des résidents
Le PIB est:
Intérieur: compte la production effectuée par les résidents quelle que soit leur
nationalité.Brut: ne prend pas en compte l’usure des biens de production (amortissement).
La croissance correspond donc au taux de croissance du PIB. Si le PIB passe, par exemple, de 6000 l’année N à 6240 l’année N+1, alors le taux de croissance (du PIB) est :

Soit dans notre exemple : 240 ×100 = 4%
6000

Mais une difficulté  apparaît car cette augmentation duPIB peut être seulement le résultat d’une augmentation des prix ; les quantités produites restant les mêmes entre les années N et N+1
Ainsi la croissance du PIB d’une année sur l’autre provient d’un effet quantité mais aussi d’un effet prix. Pour mesurer la croissance réelle, il faut calculer le PIB à prix constant (ou en dirhams constants). On élimine ainsi l’effet de l’augmentation des prix (ondit déflater ) pour ne garder que l’augmentation (réelle) des quantité produites.
Si l’indice général des prix passe de 100 à 102 entre les années N et N+1 (soit un taux d’inflation de 2%), on peut calculer le taux de croissance en dirhams constants T (ou à prix constant).

T= indice de la production en dirhams courants ×100
Indice des prix

Revenons à notre exemple et supposonsque l’indice de la production en dirhams courants est 104 en N+1 (hausse de 4%). L’indice de la production à prix constant sera alors :

104 ×100 = 101,96
102
Le PIB en dirhams constants a donc augmenté de 1,96%. On dit que le taux de croissance est de 1,96%.

Pour résumer :
- lorsque la croissance est mesurée en dirhams courants, on parle de croissance nominale ;

- lorsque lacroissance est mesurée en dirhams constants, il s’agit de croissance réelle. On dit dans ce cas que la croissance est mesurée « en volume »

B- Le PIB est une somme de valeurs ajoutées
Il faut souligner que le calcul du PIB ne retient que les valeurs ajoutées produites par les différentes unités institutionnelles pour ne pas compter doublement (ou plus) les consommations intermédiaires.
Lavaleur ajoutée par une entreprise est la différence entre la valeur des biens et services produits et la valeur des biens et services utilisés au cours du processus de production. Prenons un exemple pour illustrer cette notion de valeur ajoutée.

Exemple : considérons le processus simplifié de production d’une baguette de pain vendue à 120 centimes au consommateur final. Le schéma suivantillustre ce processus.

1- L’agriculteur produit, avec son seul travail, du blé qu’il vend 30 centimes. Il ajoute donc une valeur de 30 centimes à sa terre.
2- Le meunier se procure du blé, produit sa farine et la vend 70 centimes. Comme il a acheté 30 centimes de blé (consommation intermédiaires) , sa valeur ajoutée est de 70 – 30 = 40 centimes.
3- Pour produire une...
tracking img