Croissance et chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La croissance économique réduit-elle toujours le chômage ? Document 1 : Taux de croissance annuel moyen du PIB (en %), 1992-2005

Document 2 La première source d’explication de l’enrichissement de la croissance en emploi réside dans le développement du secteur tertiaire. […] La particularité du secteur tertiaire est que les gains de productivité y sont faibles comparés à ceux de l’industrie oùl’innovation technologique améliore sensiblement la performance des machines utilisées et augmente ainsi fortement la productivité par tête d’une année à l’autre. […] Le fait que la croissance française ait, de 1990 à 1999, un contenu plus fort en emploi trouve également son explication dans le développement du temps partiel et, par la suite, dans la baisse de la durée légale du travail. […] Lapolitique gouvernementale de lutte contre le chômage renforcée à partir de 1993, au moment de la forte hausse du chômage, a également contribué significativement à accroître les créations d’emplois. La principale mesure que l’Etat a mise en place consiste en des allègements de charges sociales. […] La part des emplois peu ou pas qualifiés dans l’économie est passée de 23 % en 1994 à 24 % en 2000,alors qu’au cours des dix années précédentes (1984 – 1994) elle avait diminué de 4 points. Quant au taux de chômage des jeunes, il s’est sensiblement réduit, tout comme celui des salariés dépourvus de diplôme.
Source : A. OLIVEIRA, « L’enrichissement de la croissance en emploi : une pause temporaire en accompagnement d’un rétablissement de la productivité », Point Statis, n° 7, décembre 2004Document 3 : Contributions à la croissance du PIB, entre 1992 et 2002 (en %) France 2,0 1,1 0,9 Allemagne 1,3 1,1 0,2 Pays - Bas 2,7 0,7 2,0 Royaume-Uni 2,9 2,0 0,9 Etats-Unis 3,2 1,8 1,4

TCAM du PIB Dont : Productivité Emploi

Source : d’après FMI Staff Report, « Comment améliorer les perspectives de long terme », Problèmes économiques, n° 2917, février 2007

Document 4 La mise encorrespondance des personnes à la recherche d’un emploi et des entreprises à la recherche de travail est caractérisée par des frictions très importantes, qui tiennent aux qualifications, à la qualité des emplois offerts, à leur localisation, et plus structurellement au fait que la décision d’accepter une offre d’emploi, comme celle de recruter un candidat, est toujours de part et d’autre un pari : pari del’entreprise sur les qualités du candidat, et du candidat sur celles de l’entreprise. […] Son bon fonctionnement dépend d’une série de facteurs qu’on a coutume de regrouper sous l’appellation d’institutions du marché du travail : nature des contrats, coûts d’embauche et de séparation, déterminants de la mobilité, efficacité du processus d’appariement (1) entre offreurs et demandeurs d’emplois. […]Parmi les pays européens, la France enregistre à une exception près les plus faibles taux de perte d’emploi et les plus faibles taux de sortie du chômage. Elle se présente donc comme l’autre extrême par rapport aux Etats-Unis : c’est un pays où le marché du travail est très peu liquide parce qu’il est difficile de sortir du chômage et qu’après avoir accédé à un emploi permanent, on a de bonneschances de le conserver.
Source : J. PISANI-FERRY, Plein emploi, Conseil d’Analyse Économique, La Documentation française, 2000 (1) mise en relation

Document 5 : Effets de quelques mesures des politiques de l’emploi sur le chômage en 2003
Mesures Baisse du coût du travail Effet sur le nombre de chômeurs provoquée par chaque mesure -0,24 -0,12 -0,12 -0,12 -0,72 -0,56

Alternance (1) Apprentissage50% Contrat de qualification 30% Emploi marchand aidé Soutien à l’emploi des jeunes en 13% du coût salarial entreprises au niveau du SMIC Contrat initiative-emploi 40% Emploi non marchand aidé Contrat Emploi Solidarité 90% Contrat Emploi Consolidé 70%

Clé de lecture : la création de 100 emplois en apprentissage se traduit, à court terme, par une baisse de 24 chômeurs. (1) les contrats en...
tracking img