Croissance et developpement durable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3786 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
QUESTION DE SYNTHÈSE
THÈME : La mesure de la croissance et du développement 1 – TRAVAIL PREPARATOIRE :
Q1 – A l'aide des calculs de votre choix et du document 1, montrez que les niveaux de développement tendent, dans une certaine mesure, à se rapprocher (2 points). Q2 – Définir l'expression « PIB par tête en dollars PPA » (document 1) (1 point). Q3 – Qu'est ce que l'IDH ? Comment a -t-il étécalculé ? (document 1) (1 point). Q4 – Commentez la phrase soulignée du document 2 (1.5 points). Q5 – Faites une phrase avec les indicateurs de la Chine pour les années 1980 et 2000 (document 3) (1 point). Q6 – Les écarts de niveau de vie ont-ils tendance à se réduire ? Justifiez votre réponse à l'aide d'exemples précis ( document 3) (1.5 points). Q7 – Pourquoi la croissance économique actuelle nepermet-elle pas un développement humain durable. (document 4) (2 points).

2 – QUESTION DE SYNTHÈSE ( 10 pts )
Après avoir vérifié que la croissance favorise la convergence des niveaux de développement, vous montrerez qu'elle se concilie difficilement avec un développement humain durable.

3 – DOCUMENTS
Document 1 : Evolution des indicateurs de développement
PIB par tête en dollars PPA 1900Etats-Unis Europe de l'ouest Japon Pays développés Chine Inde Afrique Pays en développement 4 096 3 205 1 296 3 540 652 625 570 826 2002 35 157 25 071 26 940 24 904 4 580 2 670 1790 4 054 1975 0.866 0.853 0.854 0.857 0.523 0.411 0.405 0.430 IDH 2002 0.930 0.911 0.938 0.925 0.745 0.595 0.475 0.663

(Source : Maddison, L'économie mondiale, OCDE 2003, PNUD 2005)

Document 2 Après la production,la conception. Après les T-shirts et les soutiens-gorge, les logiciels et les médicaments du futur. Les entreprises multinationales délocalisent leurs activités de recherche et de développement (R&D) vers les pays émergents. « les entreprises perçoivent désormais certaines régions en développement comme d'importantes sources de main d'œuvre bon marché mais aussi de croissance, de compétences etmême de nouvelles technologies » affirme Kofi Annan, secrétaire général des Nations Unies. « Les groupes transnationaux entreprennent pour la première fois de créer ailleurs que dans les pays développés des installations de recherche axées sur les marchés mondiaux » souligne pour sa part, M. Panitchpakdi, secrétaire général à la CNUCED. Sur 1 773 projets d'investissements en R&D à l'étranger qui ontété lancés entre 2002 et 2004, 1 095 ont été exécutés dans un pays en développement, la région d'AsieOcéanie en attirant près de la moitié. Les pays en développement offrent pour la R&D, une main d'œuvre qualifiée, abondante et bon marché. Près d'un tiers des étudiants au niveau mondial étaient scolarisés en Chine, en Inde, et dans la Fédération de Russie. Toutefois, faute d'offrir une main d'œuvresuffisamment qualifiée, une grande partie des pays en développement se retrouve délaissée...
(Source : PH. Delhommais, le Monde, 1 octobre 2005)

Document 3 – Les écarts de PIB par habitant entre pays (Niveaux de vie par habitant en PPA (Etats-Unis = 100) 1980 15 32 28 25 33 5 5 8 24 2000 24 23 22 15 14 9 7 5 22

Extrême Orient (hors Chine) Amérique Latine Europe de l’Est Proche Orient,Afrique du Nord Ex-URSS Chine Afrique du Sud Afrique sub-saharienne Monde

(Source : Kousnetzoff 2001 cité par J.Adda, La Mondialisation de l’économie, La Découverte, 2006)

Document 4 – Le programme de développement durable est entaché d'un vice fondamental : la poursuite d'une croissance infinie est supposée compatible avec le maintien des équilibres naturels et la résolution des problèmessociaux... Or, ce postulat est fondé sur deux affirmations très fragiles. La première est d'ordre écologique : la croissance pourrait se poursuivre parce que la quantité de ressources naturelles requise par unité produite diminue avec le progrès technique. On pourrait donc produire toujours davantage avec moins de matières premières et d'énergie. Or la baisse de l'intensité en ressources naturelles...
tracking img