Croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Croissance, développement et changement social.

La croissance économique apparaît comme la garantie d’une amélioration du bien être des populations en permettant le développement. Elle s’accompagne de transformations sociales dont les retombées sur les modes de vie sont généralement considérées comme positives. Depuis deux siècles l’évolution du monde est marquée par de profonds changementsdans l’ensemble positifs puisqu’ils portent sur l’élévation du niveau de vie et l’amélioration des conditions de vie. Ces changements se sont accélérés depuis la 2nd guerre mondiale mais bien qu’ils nous apparaissent aujourd’hui comme évident puisque nous les vivons ils ne sont pas partagés par tous les pays du monde ni par tous les habitants des PDEM. Les conséquences de la croissance sontcependant discutées. D’une part le développement ne découle pas automatiquement de la croissance et celle-ci peut conduire à des transformations sociales détériorant les conditions d’existence des individus. Par ailleurs la croissance économique occasionne des dégradations irréversibles de l’environnement.

La croissance implique t elle le développement ? Ce développement entraine t il toujours lechangement social ?
Comment ces changements ont il eu lieu dans les PDEM et pourquoi ne profitent ils pas à tous les pays ?
La croissance et le développement durable sont ils compatibles ?

I- De la croissance au développement et au changement social.

A / Définition et mesure

1) La croissance

La croissance économique correspond à une augmentation soutenu sur une longue période dela production de viens et de services dans un pays. Il s’agit d’un phénomène de longue période. En effet une augmentation sur une courte période de la production nationale ne correspond pas à une croissance économique mais à une expansion.
La croissance est aussi un phénomène qualitatif que l’on peut mesurer. On utilise pour cela deux indicateurs :
*le PIB qui exprime la valeur des biens et desservices (marchands et non marchands) produits sur un territoire (somme des VA) quelque soit la nationalité des unités de production.

PIB = SOMME DES VA + IMPOTS SUR LA PRODUCTION+ DROITS DOUANES.
*le PNB qui exprime la valeur de la production de biens et de services réalisés par les agents économiques nationaux (par les Français qu’ils soient résidants ou non à l’étranger).

Pour pouvoircomparer le PIB dans l’espace on a recours au PIB par habitant en effectuant une conversion en parité de pouvoir d’achat. Pour pouvoir le comparer dans le temps il est nécessaire d’ôter les effets de l’inflation sur la mesure du PIB : pour se faire il faut calculer le PIB réel ou en volume ou encore en monnaie courante.

Permet de mesurer le taux de croissance : PIB nominale---------------
Indice des prix

Cependant le PIB ne prend pas en compte un certain nombre d’activités productives :
- le poids de l’économie informelle qui regroupe trois sortes d’économies (l’économie domestique, le bénévolat et l’économie clandestine).
- Lesexternalités ne sont pas prises en compte dans le PIB qu’elles soient positives ou négatives.

Il s’agit donc d’un indicateur insuffisant de la production mais il est difficile de trouver un bon indicateur de croissance.

2) Le développement

On a l’habitude de retenir pour définir le développement la définition de François Péroux économiste français du 20e siècle. Il s’agit de l’ensemble deschangements sociaux et culturels qui rendent possible l’accroissement des quantités produites sur le long terme. C’est donc une notion moins quantifiable que la croissance. Le développement se rattache donc à une logique plus qualitative. Une société qui se développe parvient à mieux satisfaire les besoins considérés comme fondamentaux (alimentation, éducation, santé…). Pour le mesurer on utilise...
tracking img