Croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11007 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Création et destruction de valeur par croissance externe










SOMMAIRE


Introduction - 3 -


I. Fusions - acquisitions: pratiques de la croissance externe - 3 -

A) Caractéristiques et privilèges de la croissance externe - 3 -
1- Une définition de la croissance externe - 3 -
2- Un avantage avéré en faveur de la croissance externe - 3 -
B) Les différentsmodes de croissance externe - 3 -
1- La prise de participation - 3 -
2- La fusion - 3 -
C) L'ampleur des mouvements de croissance externe - 3 -
1- Les vagues de fusions et d'acquisitions - 3 -
2- Typologie des opérations françaises du moment - 3 -

II Les fondements de la création de valeur ou "shareholder value" - 3 -

A) Le contexte de son développement - 3 -
1-Besoins de capitaux et concurrence - 3 -
2 La nouvelle structure de l'actionnariat - 3 -
B) Définition, objectifs et conséquences de ce concept - 3 -
1. Les principes de la création de valeur et ses objectifs - 3 -
2. Des entreprises orientées création de valeur - 3 -

III. Des motivations créatrices de valeur à l'origine des opérations de croissance externe... - 3 -

A)L'acquisition d'une taille critique créatrice de valeur - 3 -
1- Les origines de ce phénomène - 3 -
2. L'accroissement du pouvoir de domination et d'influence - 3 -
B) La recherche de synergies - 3 -
1- Le concept de synergie - 3 -
2 L'exploitation de synergies opérationnelles - 3 -
3- L'exploitation de synergies financières - 3 -

IV- Jusqu'aux obstacles réducteurs etmême destructeurs de valeur - 3 -

A) Un manque de vision stratégique - 3 -
1- Le positionnement stratégique de la cible - 3 -
2- Sous-évaluation de la cible - 3 -
3- Le coût sous-estimé de l'opération - 3 -
B) L’hostilité de certains acteurs…: - 3 -
1- Les divergences d'intérêts entre dirigeants et actionnaires - 3 -
2- Les actionnaires "acquéreurs"… - 3 -
3- Lepersonnel - 3 -
4- Le lien inéluctable entre les valeurs ressources humaines, clients et actionnaires - 3 -
C) L'intervention des autorités boursières et des autorités de la concurrence dans les opérations de fusions-acquisitions - 3 -
1- Le rôle des autorités boursières - 3 -
2- L'intervention des autorités de la concurrence - 3 -
D) Une intégration culturelle et managérialedélicate - 3 -
1. Les différents facteurs d’échec - 3 -
2- Des divergences sociales - 3 -
3. Les problèmes organisationnels et structurels - 3 -
E) Une répartition inéquitable de la valeur - 3 -

Conclusion - 3 -


Bibliographie - 3 -


Introduction

Les opérations de fusions-acquisitions connaissent à l'heure actuelle un rôle et une influence grandissante dans le cadrede la politique de développement des firmes. En effet, si la croissance par fusions-acquisitions fait, depuis la fin des années 60, objet d'attention, la libéralisation des mouvements de capitaux, le développement des marchés financiers, l'internationalisation de l'économie et la déréglementation, ont été propices au développement de ces opérations.

Ces opérations concernent aussi bien lesgroupes cotés qui s'orientent en ce moment vers des logiques de recentrage et de consolidation de leurs activités au plan mondial, que les entreprises non cotées devant faire face à des problèmes de croissance ou de succession. Elles constituent par conséquent l'un des principaux modes de développement à la disposition des entreprises pour améliorer leur position stratégique au sein de leurenvironnement respectif.

A ce jour, nous notons un record, en nombre et en montant, des opérations de fusions-acquisitions. Une sorte de frénésie semble s’être emparée de bon nombre d’entreprises, tous secteurs et toutes tailles confondus, et ce aussi bien en France que sur le plan international. Près de 500 opérations de plus d’un milliard de dollars ont ainsi été recensées au cours de l’année 2000....
tracking img