Crosby87

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (883 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Platon, philosophe grec et grand disciple de Socrate et d’Héraclite, a révolutionné la façon de penser et de se questionner des gens. Composée presque entièrement de dialogues, son œuvre s’interrogesur les réalités inaltérables et les problèmes majeurs de la philosophie occidentale. Étant encore jeune, celui-ci produit un dialogue où il met en scène Socrate, Hippias et Eudicos. Ainsi, dansHippias mineur et la tromperie, une véritable opposition d’idées autour du mensonge est présentée. Or, selon l’idéologie ressortant de ce dialogue, il est intéressant de se demander si pour tromperautrui il faut en être conscient et connaître le sujet mis en évidence? Premièrement, nous pourrions argumenter cette idée à l’aide du fait qu’une personne consciente du mal qu’elle fait, est plus efficacedans sa tromperie qu’une personne ignorante. Dans le même ordre d’idée, nous pourrions aussi défendre l’idée qu’une personne qui trompe doit connaître le sujet de son méfait, or, il est apte à direla vérité. Toutefois, il est aussi possible de défendre une idée opposée, puisqu’un mal reste un mal, un mensonge, qu’il soit volontaire ou pas va toujours être considéré comme un délit. (187 mots)D’après moi, pour tromper, une personne doit être au courant du sujet de son acte et, par conséquent, en être conscient. J’ai choisis donc de défendre la première position versus la deuxième. Par contre,avant d’argumenter sur la présente position, je vais expliquer ce qu’est un mensonge pour Platon et qu’est-ce que le fait d’en être conscient. Selon ce philosophe grec, il faut toujours agirraisonnablement, selon notre vertu et avec sagesse. Or, un mensonge est une assertion contraire à la vérité, c’est une sournoiserie utilisé pour tromper la pensée d’autrui. Selon Platon, le mensonge est unmal. En ce qui concerne la conscience, c’est ce que l’âme, dans toute sa dualité avec le corps, pense. C’est la perception d’un sens moral, un jugement de valeur de ses propres actes. Dans ce cas,...
tracking img