Crozier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4543 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE :

I) Biographie

II) Présentation de la théorie de l’analyse stratégique

A- Le pouvoir

B- Les zones d’incertitude

C- Le concept de stratégies et d’enjeux

D- Les systèmes d’action concrets

III) Pratique en entreprise

IV) Les limites de la théorie

V) Conclusion

I) BIOGRAPHIE

Fondateur de l’école française desociologie des organisations, Michel Crozier de par sa longue et riche expérience de recherche et d’intervention est devenu une référence incontournable.

Après l'obtention d'un diplôme commercial (1943), Michel Crozier consolide sa formation par des études supérieures d'économie et d'administration, ainsi que par des études de Lettres. En 1947, il obtient une bourse pour mener une recherche sur lessyndicats américains. Il découvre alors les Etats-Unis où il écrit d'ailleurs en langue anglaise la première version de son fameux ouvrage Le phénomène bureaucratique (1963).

Cette dernière étude s'est très vite imposée, et fait aujourd'hui partie des ouvrages classiques de la théorie des organisations. Un autre livre s'en suivra, L'acteur et le système (1977), dans lequel, avec ErhardFriedberg, il formalise sa méthode d'analyse sociologique.

Auteur de nombreux autres ouvrages, Michel Crozier s'attache principalement à comprendre les blocages de la société française, à présenter des diagnostics et à proposer des solutions. Les titres de certains de ses livres sont mêmes devenus des expressions courantes : La société bloquée (1970); On ne change pas la société par décret(1979); Etat moderne, Etat modeste (1987); L'entreprise à l'écoute (1989); La crise de l'intelligence: essai sur l'impuissance des élites à se transformer (1995).

L’œuvre de M. Crozier permet l’étude approfondie des mécanismes bureaucratiques, des multiples freins au changement, de la crise du service public, des styles de management et d’autorité ou encore les processus de décision au seinde l’organisation.

Ce papier est structuré en trois grandes parties. La première partie est consacrée à la constitution théorique de l’analyse stratégique des organisations de M. Crozier. Nous définirons en premier temps les principaux concepts de cette théorie puis nous analyserons en deuxième temps la pratique et la contribution de l’analyse stratégique en entreprise, pour finir sur leslimites de ces théories.

Carrière de chercheur du CNRS

Attaché de recherche (1952)

Chargé de recherche (1954)

Maître de recherche (1964)

Directeur de recherche (1970)

Directeur de recherche émérite (1980)

Carrière académique en France

Diplômé d'HEC. Docteur en droit, 1949. Docteur ès lettres, 1969.

Fondateur du Centre de sociologiedes organisations en 1961, qui fut transformé en laboratoire CNRS en 1976, dont il fut directeur jusqu'en 1993.

Professeur de sociologie à l'Université Paris X-Nanterre, 1967-68.

Président de la Société française de sociologie, 1970-72.

Fondateur du DEA de sociologie de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris en 1975-82, en relation étroite avec le CSO.

Carrièreacadémique à l'étranger

Fellow Centre for Advanced Study in the Behavioral Sciences of Stanford, 1959-60, 1973-74.

Missions diverses

Membre de la Mission à l'Innovation, 1979-81.

Membre de la Commission de réflexion sur l'avenir de l'université, 1987.

Membre de la Mission d'audit social SNCF, 1987-88.

Responsable de mission gouvernementale à la demande duministre chargé de la fonction publique et du plan, M. Hervé de Charrette, sur les innovations technologiques au Japon, aux États-Unis et en Suède, 1987-88.

Titres

Conseiller scientifique au cabinet international de management SMG, depuis 1993.

Conseiller scientifique du cabinet Andersen Consulting, depuis 1995.

Officier de la Légion d'Honneur.

Commandeur de...
tracking img