Crpe musique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1047 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SAN FRANCISCO – Maxime Le Forestier

Contexte :

Chanson écrite en 1971.
Maxime Le Forestier a sillonné les Etats Unis en pleine époque hippie.
Il a vécu quelques temps dans une communauté hippie à San Francisco.
C’est à son retour en France qu’il a écrit cette chanson.

Choix de la chanson :

Elle me plaît.
Elle exprime la tranquillité, l’évasion, l’impression de liberté.
C’est unechanson que l’on peut travailler à l’école. (cycle 3)
Elle peut être chantée par des enfants. Cependant, il faudra faire attention aux notes graves par rapport à la tessiture des enfants.

(tessiture ( ensemble des sons qu’une voix (ou un instrument) peut produire sans difficultés)

Analyse de la chanson :

Chanson composée d’une voix d’homme et d’instruments.
Au niveau de la mélodie :- On peut entendre 2 guitares : une classique et une électrique.
- Le tempo est lent. Il est en rapport avec le thème des hippies.
La voix est posée.

Exploitation pédagogique :

Musique :

➢ Découverte et appropriation du chant :

Après avoir écouté la chanson, les élèves exprimeront ce qu’ils ont ressenti : leur impression, leur compréhension des paroles, leur sensation.Avant l’apprentissage de la chanson, nous ferons quelques exercices :
- d’étirement
- de décontraction
- de respiration
- d’articulation
- d’échauffement vocal

Apprentissage de la chanson : je leur chanterai les 2 premières phrases puis ils chanteront à leur tour et ainsi de suite.

➢ Travail sur la pulsation :

Les élèves taperont la pulsation.
On remarqueraqu’il y a un temps d’arrêt avant « Psylvia » et avant « attendez-moi ».
On divisera la classe en 2 groupes : 1 groupe tapera la pulsation et l’autre groupe chantera en même temps. On inversera les groupes par la suite.

➢ Ecoute et reconnaissance des instruments :

Dans un 1er temps, les élèves reconnaîtront les guitares.
En faisant des recherches, ils découvriront que les guitaresappartiennent à la famille des cordes pincées.

Ecoute de différents instruments à cordes pincées : guitare, banjo, harpe…
On associera une image à chaque instrument.

On pourra étendre la recherche avec la famille des cordes :
- frottées avec écoute d’instruments comme le violon, l’alto, le violoncelle, la contrebasse
- frappées comme le piano.

➢ Paroles de la chanson :

Auniveau du vocabulaire, le texte n’est pas compliqué.
Un mot peut poser problème : la kena.
Les élèves rechercheront ce qu’est une kena : flûte indienne des Andes : simple tube sans bec, percé de 7 trous et dont l’embouchure est dotée d’une encoche biseautée. Différents matériaux : os, bois, verre…mais le modèle le plus courant est un roseau.

Comme pour les instruments à cordes, on travaillera surles instruments à vent.
Deux familles :
- la famille des bois :
- air insufflé : flûte traversière, flûte à bec, kena…
- anche vibrante simple : clarinette, saxophone…
- anche vibrante double : hautbois, basson… (2 bouts de roseau repliés)

- la famille des cuivres : (les lèvres servent d’anche vibrante sur l’embouchure)
- pistons : trompette, tuba, cor…
- coulisses : trombone➢ Projet chorale :

On pourra monter un projet chorale avec une autre classe.
Intérêts de la chorale :
- apprend à vivre en société, à suivre des gestes collectifs
- permet de se situer parmi les autres, de les écouter
- aide à se sentir responsable de la qualité d’une production commune
- éduque l’oreille mélodique et l’attention
- développe l’écoute globalepour apprécier et modifier la justesse et les nuances.

Pour obtenir un chœur agréable à écouter, on demandera aux élèves :
- une voix légère
- une bonne articulation
- des départs et des arrêts précis
- le respect des nuances
- leur investissement personnel

Français :

➢ Lecture :

Lecture du roman : « La longue marche des dindes » de Kathleen Karr.

A la...
tracking img