Crpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UE3a.
-------------------------------------------------
Eléments d’histoire de l’enseignement de la grammaire

Bibliographie :
Auroux, histoire des idées linguistiques, tome 2
Chervel.
Collinot et Mazière.

La grammaire est nécessaire à l’écriture mais c’est aussi un fondamental pour la lecture et pour maitriser les discours. C’est en enjeu qui relève de la formation du citoyen.
Audépart, la grammaire française (grammaire à position) était calquée sur la grammaire latine (grammaire à cas). Les fonctions syntaxiques étaient déterminées en fonction des cas latins.

Introduction

La grammaire scolaire n’est pas une discipline autonome, comme toutes les disciplines.
L’enseignement de la grammaire est en grande partie déterminée par :
* L’évolution de la langue écrite dulatin au français.
Graphies différentes, constructions des phrases différentes
* Les demandes sociétales et politiques (alphabétisation et démocratisation).
* L’évolution des institutions d’enseignement et de leur langue de référence initiale : le latin.
Le latin est resté jusqu’à la 2GM un critère de sélection pour les concours par exemple.
* L’évolution du savoir grammatical.Articulation entre grammaire savante et la grammaire d’enseignement.
Le XXème siècle, par le développement de la linguistique, a donné un nouvel essor à la grammaire.

Il est difficile de rendre compte de ces rapports pour chaque époques.

I) L’héritage de la tradition gréco-latine : une lente construction des savoirs sur la langue :

La grammaire est née à l’école des sophistes : Platon.Faire de la grammaire à l’époque était lié à la rhétorique, pour apprendre à mieux parler.
Aristote a complété Platon en désignant par « conjonction » tout ce qui n’était pas sujet ou verbe.

II) Les premières grammaires du français :

Elles sont arrivées au XVème siècle. Inventées par les anglais pour apprendre le français en seconde langue pour les nobles (langue française à la Couranglaise).
Se sont des grammaires pour régulariser la langue notamment en raison du développement de l’imprimerie.
Puis la grammaire de Meigret (1550) analyse de la langue comme « contribution à la vie heureuse ». Pas seulement une finalité éducative. S’intéresse à la réalité de la langue telle qu’elle fonctionne.
Ramus de la Ramée a produit une grammaire raisonnée avec des tableaux.

III) Lesgrammaires à l’époque moderne :

Quelques grammaires notoires :
XVIIème siècle : Antoine Arnauld et Claude Lancelot, Grammaire générale et raisonnée (1660).
Produit pour bien parler et pour bien penser. Adossée à une logique de penser les choses, expliciter les mécanismes de la pensée.
Grammaire pratiquée dans les petites écoles.
Des abbés ont aussi travaillé sur la grammaire pourdévelopper des notions grammaticales (adjectifs, compléments, …).
XVIIIème siècle : conceptualisation pour arriver à la grammaire du XIXème.

IV) L’avènement de la grammaire scolaire : la grammaire de Lhomond (1780) :

Travail sur la ponctuation et l’orthographe.
Condorcet : quelle grammaire est la plus adaptée pour l’enseignement ? Il a été décidé que c’est celle de Lhomond qui serait enseignédans les écoles. (1792).
1816 : création du brevet de capacités diplôme pour devenir professeur. L’épreuve fondamentale était la dictée. Il fallait être excellent en dictée.
Enseigner l’orthographe = enseigner la grammaire.
Noel et Chapsal : grammaire qui s’inspire de celle de Lancelot. Grammaire enseignée au secondaire. C’est un succès car présence d’exercices. Ne peut pas s’appliquer enprimaire. Plus détachée de la grammaire latine.
Vers 1880 : constitution d’une discipline : « le français ».

V) Le XXème siècle : développement de la linguistique :

Développement de la linguistique et de ses conséquences sur la grammaire.
Exemple : la grammaire générative (Chomsky).
C’est une grammaire construire avec un objectif : faire parler un ordinateur, modéliser le cerveau pour...
tracking img