Crpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1145 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème n°1: Les paysages de village, de ville ou de quartier
La diversité des villages Une commune de moins de 2000 habitants est traditionnellement une commune rurale.
Les villages ruraux traditionnels
Les plans des villages sont variés selon leur situation géographique sur les différents terroirs français et les types d'agriculture alors pratiqués :
Le « village rue »,avec les fermes jointives alignées de part et d'autre d'une rue et se faisant face comme par exemple les villages lorains. Le « village en étoile » dérive du « village rue », avec plusieurs rues divergeant d'un point central comme les villages du haut Jura horloger.
Le « village à place centrale » souvent couverte d'herbe comme dans le Massif central où la place centrale s'appellele « couderc », ou dans l'Ouest où elle se nomme « placître ».
Le « village rond », dans lequel les maisons jointives entourent une place. Un seul chemin pénètre dans le village, et l'arrière des maisons, avec une intention défensive, forme d'une muraille peu percée d'ouvertures comme dans les régions de passage.
Le « village perché », dont le plan s'adapte à la pente d'unrelief, avec des ruelles étroites et parfois en escaliers comme dans le Midi.
Les paysages de villages ont plusieurs points communs :
Les maisons peu rénovées conservent des traces des anciennes activités : le grenier ouvert pour faire sécher les légumes dans les villages provençaux ; l'usoir, espace destiné à entreposer le fumier, le bois et le matériel agricole (charrue)devant la maison lorraine dans le « village rue ».
Les maisons sont regroupées à proximité de l'église paroissiale, qui domine le village et lui donne sa silhouette particulière.
Les équipements publics, la mairie et l'école, le lavoir, les fontaines et les abreuvoirs sont en en bonne place.
Les anciennes fermes et maisons ont été le plus souvent transforméesaujourd'hui par les néoruraux, à la recherche d'une résidence secondaire ou d'une habitation permanente en liaison avec le lieu de travail.
Les villages des périphéries urbaines
Les villages ruraux traditionnels se transforment dans les périphéries urbaines. Ces dernières reçoivent aujourd'hui les activités que la ville voisine ne peut plus développer, faute d'espaces. Le villagetraditionnel s'agrandit, par la construction sur le territoire communal, de petits collectifs, de lotissements de maisons individuelles, de zones commerciales et de services avec des parkings, d'échangeurs autoroutiers.
En dépit de la volonté locale de maintenir l'authenticité du coeur historique des villages, les payses périphériques se banalisent, en perdant leur caractère pittoresque.
Lespaysages de quartier La découverte du quartier peut s’aborder par la description d’une rue près de l’école.
Le quartier se caractérise par son aspect physique, avec ses rues, ses immeubles, la présence ou l’absence de grands axes de circulation. Il se définit aussi par ce qu’y font les hommes : ils y habitent, travaillent, font leurs achats, ont des loisirs, etc.
Chaque quartier a saspécialité et ses caractéristiques : quartier de centre-ville, quartier commerçant, quartier résidentiel, quartier populaire, quartier chic, quartier d’artisans, faubourgs, zone piétonne, « vieille ville », etc.
Les paysages de ville Les limites de la ville
Elles ne sont pas faciles à repérer visuellement.
Autrefois, des murailles et des fortifications autour de nombreuses villes lesprotégeaient de l’extérieur. Beaucoup de ces enceintes ont été détruites, laissant place à une voie de circulation comme à Paris, à Aix-en-Provence, etc.
Les villes qui ont conservé leurs murs ont une forme bien nette comme la forme ronde de Guérande, la forme carrée d’Aigues-Mortes ou encore la forme en étoile de Neuf-Brisach.
Aujourd’hui, les limites administratives de la ville se voient...
tracking img