Crpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La victoire endeuillée
La fin de la guerre est fêtée dans un climat de liesse nationale. Mais la prise de conscience de l'ampleur de la catastrophe, puis les déceptions liées aux traités de paix font basculer l'opinion vers la désillusion.
1) Les déceptions de la victoire
A. Le 11 novembre 1918, journée nationale historique
• L'annonce de l'armistice provoque en France une explosionde joie avec des manifestations populaires de communion dans la victoire. Mais partout, au front comme à l'arrière, la tristesse tempère la joie. En 1918,1,3 million de combattants sont morts et 2,8 millions ont été blessés. Les plus atteints sont les 10 à 15 000 gueules cassées. On dénombre 700000 veuves de guerre et un million d'orphelins. Le déficit de naissances des classes creuses est estimé à1,4 million. Les conséquences démographiques seront durables.
B. Les limites de la réconciliation nationale
• Certaines femmes ont accédé au monde du travail pendant les années de guerre. L'égalité entre hommes et femmes progresse dans les salaires et dans l'enseignement secondaire. Mais les changements sont limités et concernent plutôt les jeunes filles de la bourgeoisie. Les femmesn'obtiennent pas le droit de vote en France contrairement à l'Allemagne et à la Grande-Bretagne.
• La guerre a contribué à intégrer les catholiques à la République. Les relations diplomatiques entre la France et le Vatican sont rétablies. Dans les départements regagnés, la loi de Séparation des Églises et de l'État ne sera pas appliquée.
• En 1919, la loi accorde la journée de huit heures detravail revendiquée depuis longtemps. Mais la persistance des difficultés quotidiennes et l'impact de la révolution russe expliquent le développement de grèves en 1919 et 1920. Le mouvement ouvrier se divise durablement. En 1920, au congrès de Tours, la majorité de la S.F.I.O., favorable au modèle des bolcheviks russes, fait scission et crée le parti communiste français. Puis la C.G.T. connaît la mêmedivision en 1921.
C. Faire payer l'Allemagne
• Des villes ont été détruites, comme Reims ou Verdun. Trois millions d'hectares de terres ne peuvent plus être cultivés. Les victimes de guerre, les mutilés, les veuves et les orphelins, reçoivent des pensions versées par l'État. Certains emplois sont réservés aux invalides.
• Le traité de Versailles, qui permet le retour à la France del'Alsace et de la Lorraine, est construit autour de l'idée d'une Allemagne responsable de la guerre et devant payer des réparations. L'opinion française éprouve un profond ressentiment contre le vaincu, accusé de vouloir se soustraire à ses obligations, et exige des garanties. C'est pourquoi la France garde une attitude intransigeante envers l'Allemagne. En 1923, elle occupe la Ruhr car l'Allemagneretarde toujours ses versements.
D. La désillusion de la « der des ders »
• Le pacifisme est profondément ancré dans la société française, surtout chez les anciens combattants qui espèrent que cette guerre aura été la « der des ders ». Mais on s'inquiète d'une paix précaire qui n'a pas apporté les résultats escomptés. Le sentiment d'un possible retour du cauchemar rend difficile « la sortie dela guerre », de sa violence et de sa haine. Les souvenirs abominables hantent les anciens combattants, la douleur du deuil reste toujours vive.
2) Commémorer et se souvenir
A. Le retour des combattants
La démobilisation des cinq millions de soldats est lente. En ville, on fête le retour des régiments. Au village, les « fêtes des poilus » accueillent les démobilisés par des défilés, desbanquets et des bals. De nouvelles cérémonies célèbrent le « retour» des morts de la guerre, quand, à partir de 1921, les familles ont obtenu le droit de ré-inhumer les corps.
Les puissantes associations d'anciens combattants défendent un héritage moral fondé sur un fort pacifisme, sur le rejet du militarisme et sur un patriotisme républicain. Au nom de la fraternité des tranchées, les anciens...
tracking img