Crpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'hypertriglycéridémie désigne l'élévation du taux de triglycérides dans le sang.
L'hypertriglycéridémie peut être due à :
une anomalie héréditaire,
une consommation excessive d'alcool, de graisses alimentaires ou d'aliments sucrés,
la sédentarité, le diabète et les maladies rénales peuvent aussi la provoquer [1].
Elle est souvent associée à d'autres facteursde risque comme l'obésité abdominale, l'hypertension, un haut taux de glucose sanguin et un taux de bon cholestérol (HDL) trop bas.
L'hypertriglycéridémie favorise le dépôt d'athérome sur les parois des principaux axes artériels et dans les vaisseaux coronariens (vaisseaux qui oxygènent le cœur), réduisant ainsi leur fonctionnement et augmentant de fait le risque de maladie cardio-vasculaire.Pour éviter les maladies cardiovasculaires causées surtout par l'hypertriglycéridémie, on peut suivre les recommandations suivantes :
Veiller à ce que son poids soit dans les normes de l'indice de masse corporelle,
Limiter la quantité des gras et des sucres simples consommés,
Privilégier les céréales à grains entiers
Eviter la consommation d’alcoolSurveiller les apports nutritionnels conseillés et en particulier l'apport quotidien en oméga-3 (AEP et ADH)
II - Hyperlipidémie :
Elle peut être induite par une élévation anormale du taux de sucre et/ou de graisse dans le sang (diabète sucré), un dérèglement hormonal (et plus précisément de la thyroïde), dysfonctionnement du rein ou du complexe hépatobiliaire (foie / bile).L'utilisation d'estroprogestatif (pilule contraceptive) peut aussi causer une hyperlipidémie. Une grossesse, la ménopause, le type d'activités physiques (Cf. augmentation du cholestérol HDL), l'alcoolisme ou la consommation élevée de glucides (⇒ triglycérides) et d'acides gras saturés (⇒ cholestérol LDL) peuvent être en cause. Divers facteurs pouvant s'additionner ou se multiplier.
Il peut aussi s'agird'une maladie génétique rare évoluant en poussées, transmise en mode récessif autosomique (les deux parents doivent être porteur du gène muté). Cette déficience induit un double déficit en enzymes (lipoprotéine lipase et en apolipoprotéine CII), source d'une hypertriglycéridémie d'autant plus grave que le régime alimentaire est riche en graisses.
Chez ces patients, le foie augmente de volume(hépatomégalie) ainsi - moindrement - que la rate (splénomégalie).
Des xanthomes éruptifs de 1 à 4 mm de diamètre, groupés en amas, jaunâtres, riches en lipides apparaissent. Ils forment des tâches en relief sur la peau (parfois rougeâtres ou brunes et souvent auréolées de rouge), ou en forme de petits nodules localisés sous la peau. Ils sont localisés sur le ventre, le dos et les fesses, ainsi quesur la face d'extension des bras, mains, pieds, mais aussi sur les lèvres et le palais dans la bouche).
Des maux de ventre et une inflammation de la rétine (rétinite) sont également souvent associés à la maladie qui évolue en poussées successives.
Quelques malades développent précocement un athérome artériel (dépôts à l'intérieur des artères).
Soins/traitement
Un régime strict derestriction des graisses est la base du traitement, hypocalorique pour les patients en surpoids, réduction des sucres rapides et répartition équilibrée des sources d'acides gras
Des médicaments peuvent aider le patient, généralement en augmentant les HDL (diurétiques, béta-bloquants, œstrogènes, corticoïdes)
Typologie [modifier]
De nouveaux critères génétiques,physiopathologiques vont probablement apparaître, mais l'OMS a retenu la classification de Frederickson qui en 1967 a distingué (_via_ électrophorèse) 5 types d'hyperlipémies, suivant le type de lipoprotéines qui augmentait le plus dans le sang des patients.
type l : chylomicrons et triglycérides augmentent le plus.
type II : bêta-lipoprotéines et le cholestérol dominent.
sous...
tracking img