Crpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA MONARCHIE ABSOLUE EN FRANCE
1. La bibliographie et sa gradation: - Manuels de 4e (un vivier documentaire pour les concepteurs de sujets autour d'une réflexion problématisée) - anciens livres de 2nde (programmes de 1992) - Doc Photo et TDC - Manuel + p. 33, p. 35, pp 114-122, pp 322-325 - MENJOT p. 168, pp 172-177 - CARPENTIER LEBRUN pp 206-216 - CORNETTE "L'affirmation de l'état absoluabsolutisme et Lumières" Hachette 2000 (ouvrage le plus en phase avec le renouvellement scientifique de la question)

2. Analyse du sujet: Le sujet est centré sur la question de la nature de l'absolutisme en France dans le cadre du temps de la modernité qui va du règne de Henri IV à la mort de Louis XIV, c'est le temps d'une rupture définitive d'avec l'ordre féodal. Mais il faut également envisager untemps plus long, depuis les premières vraies traductions de la volonté politique des rois de France de mettre en place l'Etat moderne jusqu'au temps du déclin, au terme duquel la souveraineté passe définitivement à la nation avec l'exécution de Louis XVI. Il convient d'accorder une attention toute particulière à la formulation de cette question dans les programmes de l'école élémentaire: "lamonarchie absolue en France, Louis XIV et Versailles" et son inclusion dans une durée qui va "du début des temps modernes à la fin de l'époque napoléonienne, 1492-1815". Les I.O. préconisent d'étudier un régime politique à travers un personnage: Louis XIV, dont le règne très long incarne l'accomplissement de l'absolutisme, et au travers d'un lieu de mémoire et de pouvoir: Versailles. Louis XIV etVersailles sont au centre du sujet, dans la mesure où toute une une dimension du questionnement du concours invite à aborder l'utilisation des documents proposés dans le sujet en classe. Il faut donc être particulièrement attentif aux rapports entre le personnage et le lieu du pouvoir et de la représentation;cela est aussi bien articulé avec les terrains les plus récents de l'historiographie sur cettequestion (lieux de mémoire, place des personnages, histoire politique etc., débat sur les origines de la Révolution). Ce qui précède peut laisser présager des documents qui vont être mobilisés pour le sujet. Fondamentalement, tout s'articule autour d'un système politique où l'affirmation du pouvoir royal accompagne la naissance de l'Etat moderne. Les I.O. soulignent plusieurs champs d'intérêt quipeuvent s'articuler avec cette question: le temps historique, les rapports entre histoire et mémoire, ou aussi l'éducation civique au travers de la comparaison qui peut être faite entre monarchie et république, ou sur la question de l'intolérance. 3. Quelques mots-clés sur le sujet: - le Grand Siècle (1589-1715) - Louis XIV (1638-1715), roi en 1643, sacré à Reims en 1634, règne personnel 16611715- Versailles - Cour - classicisme - mercantilisme - royaume de France - monarchie absolue (absolue : "détachée ou déliée des lois", absolutisme : un mot qui n'entre dans la langue française qu'en 1797) 4. Quelques repères en référence aux I.O.: Dates significatives : 1661 >>>1715 (le règne personnel de Louis XIV) 1685 révocation de l’ de Nantes Edit 1702-1703 les Camisards Insérer dans un espaceeuropéen et mondial : les guerres, le mercantilisme: la France, l’ Europe et le monde, l’ absolutisme, un modèle qui s’ affirme dans toute l’ Europe La dimension régionale : les Camisards, le canal du Midi, le Peyrou, les manufactures (Villeneuvette), Pézenas

Personnage s: Louis XIV, Colbert, Mansart, Le Nôtre, Molière Le rôle des groupes : les protestants Les différentes sortes de pouvoir desgroupes sociaux, et quelques productions techniques et artistiques : la monarchie absolue, la Cour, l’ classique, Versailles art Education civique : monarchie, intolérance... 5. Le point sue la question : Qu'est-ce que la monarchie absolue? - un système politique Le pouvoir royal s'affirme parallèlement à la construction de l'Etat moderne. "L'Etat c'est moi", dit le roi. La souveraineté, la...
tracking img