Crpe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1331 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ECOLE ET MEDIAS

La communication à l’école

L’école est un lien de communication qui est l’antichambre de l’espace publique. L’école est un lien transitionnel. (A. Finkielkraut ; Alain (E. Chartier) ; Hegel ; Hannah Arendt).

Le savoir véhiculé par l’école a longtemps été véhiculé par le livre ( la graphosphère avec R.Debray.

Aujourd’hui, il y a une autre sphère, on passe àl’audiovisuel et au multimédia, on se dirige progressivement vers le télé-enseignement.
La structure école est entrain de se modifier voir s’évanouir progressivement. Les enseignants sont accompagnés par les machines.

La mémoire se modifie avec les nouvelles technologies ( mode de raisonnement, mode de pensée qui évolue.

Quelles formes renouvelées de culture s’opère aujourd’hui ?

Debray : « choc dulisible et du visible, de l’écran et de l’écrit ».

I] La télévision

➢ Argument « contre » l’usage

- Abêtissant : les enseignants ne veulent pas faire intervenir la TV à l’école ; c’est une fausse culture, c’est un loisir, un divertissement.

- décontextualisation : Anne-Nelly Perry Dermont et le socioconstructivisme : Les enfants ne font pas travailler leur imaginaire, on leur donnedes images préfabriqués et prête à consommer.

- émissions violentes, films violents, certains analystes considère que c’est parce que les enfants regardent des émissions violentes qu’ils deviennent violents ( ils confondent réalité et fiction.

L’horreur est omniprésente dans les informations ce qui induit un comportement violent et une désillusion précoce. Pour certains, il y a confusionspatiotemporel.

La télévision est un élément perturbateur plus qu’un élément enseignant (violence, perte de repère, passivité, problème de sommeil…

La télévision présente une image fausse de la réalité accentuée par le fait que les images télévisuelles sont accompagnées par le son qui joue sur l’émotion.

➢ Argument « non opposé » mais « quelques difficultés »

- Elle ne fait pasvraiment partie de la Culture ; « cela renvoie à la culture de masse qui renvoie aux loisirs ».

Certaines émissions plus scientifiques que d’autres aujourd’hui qui donne le moyen d’en faire recours en classe mais il y a une précaution à prendre au niveau juridique.

- problème de temps pour l’utilisation de la télévision : à l’école, phase de visualisation de l’émission puis phase de questions (trop de temps.

- l’utilisation de la télévision suppose une certaines imagination donc une certaine formation personnelle propre à chacun des enseignants.

➢ Argument « pour » une place légitime de la télévision

- Aujourd’hui, les enfants sont au centre et leurs représentations visuels est la télévision.

Les apprentissages que fait la télévision sont des apprentissages d’école
Ex : -périodes électorales
- Sensibilisation aux structures narrative grâce aux films et aux feuilletons

Les acquis télévisuels sont important chez les enfants et l’école a à les utiliser ( source culturel qui ne génère pas l’ennui.

Maguy Chailley montre que la télévision génère une motivation dans 3 domaines :

- lecture : il est très facile de motiver les enfants à la lecture en leurfaisant décrypter le journal télévision
- production d’écrits : tenir compte des émissions pour faire des débats et des productions d’écrits.
- la construction de la citoyenneté : on met l’accent sur l’apprentissage de la lecture ; il faudrait apprendre à lire des images comme on apprend à lire des écrits. « apprendre les images » pour apprendre à exercer leur esprit critique.

La télévisionest un bagage.

Pour tout cela, il y a le besoin d’adultes formés à l’audiovisuel, des enseignants accompagnateur et éclaireur pour bien utiliser l’audiovisuel.

Le gros problème de la télévision, c’est l’accompagnement de l’enseignant.

II] Internet

• Cf. informatique L3 SEN :

Internet est un ensemble de services dont l’évolution a commencé lors de la guerre froide (fin des...
tracking img