Cruzar el territorio mexicano

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (941 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce texte est un article de La Prensa Honduras, de 2002, qui s'intitule "Cruzar el territorio mexicano". L'auteur, le journaliste projette le problème de l'immigration entre le Mexique et lesÉtats-Unis. Il parle de ceux qui viennent du Mexique ou d'autres pays latino-américains et qui rêvent d'une meilleure vie, avec la dorure américaine. L'article comporte trois parties : la première qui racontel'histoire d'un Hondurien Carlos Javier, la deuxième se rapporte au déploiement de forces policières et la troisième exprime le point de vue de Fernando Morales un mexicain.

I / Le parcours deCharles Javier
Dans une première partie, je vais étudier l'exemple de Carlos Javier, un Hondurien qui voudrait aller aux États-Unis.

- Calros vient de l'Hidalgo, au Honduras et son rêve est detraverser la frontière entre le Mexique et les États-Unis.
- Au commencement, il pensait qu'il serait plus difficile de passer la frontière américaine. Mais il s'est rendu compte que la traversée du Mexiqueest aussi très difficile. Le journaliste décrit cela opposé avec le verbe "changer".
- Charles veut passer par le Guatemala et le Mexique, par les régions de Chiapas, d'Oaxaca, Veracruz et deTamaulipas. Cette accumulation montre la distance qui sépare Carlos des Etats-Unis. Il doit parcourir trois mille kilomètres pour traverser le pays mexicain et le Guatemala.
- Carlos est vraiment engagéparce qu’il ne lâche jamais son objectif. Il a tenté plusieurs fois la traversée mais il a été rapatrié au Guatemala chaque fois. Le journaliste manifeste la détermination de Carlos parce qu'il utilise"cuenta de cuantas veces" pour insister.
- Il insinue que Charles préfère être rapatrié au Guatemala plutôt qu'au Honduras, parce qu'il est moins loin des États-Unis.
- Malgré la distance desrapatriements ou la difficulté, Carlos voudrait atteindre la frontière, il ne veut pas abandonner.
- La recherche d'une vie meilleure est l'objectif final de tous les immigrants;
- Charles explique que...
tracking img