Culture co

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Culture Co

Les coutumes alimentaires d’Afrique Noire
Et
La mondialisation alimentaire

Culture Co
Les coutumes alimentaires d’Afrique Noire

L’Afrique est un continent très vaste regroupant des cultures et traditions multiples. L’Afrique Noire, aussi appelée Afrique Subsaharienne représente les trois quarts de l’Afrique (sous le Maghreb) et comprend quarante sept pays tels que :Sénégal, Cameroun, Mali... Il n’est donc pas étonnant que l’on y retrouve des pratiques alimentaires assez différentes quant aux choix des aliments et saveurs, mais aussi quant à tout ce qui y est rattaché : symboles, rites…

Même si les cultures et traditions d’Afrique Noire sont nombreuses, les différentes cuisines subsahariennes ont certains points communs. Tout d’abord, les épicestelles que les clous de girofle ou la cannelle, sont fortement sollicitées pour relever le parfum des nombreux plats, ou pour conserver les aliments. Aussi, comme pour l’Asie, le riz est pour beaucoup de pays, notamment d’Afrique de l’Ouest, un élément fondamental et commun aux différentes cuisines.

Les modes de préparation des différents plats de base africains.

- Le Mil : avec sa farine, onobtient une pâte nommé le tô. Ensuite on délaye la farine avec de l’eau et on la porte à ébullition. La cuisson est terminée lorsque l’on obtient une galette qui se détache des parois du récipient utilisé.
- Le maïs : on le consomme en épi, ou bouilli.
- Le Manioc  est utilisé soit pour faire des « Chikwangues » (bâtons de manioc) ou pour faire ce qu’on appelle « Atiéké » (sorte de couscousfabriqué à partir de manioc râpé puis laissé à fermenter plusieurs jours dans l’eau. Il suffit de le faire cuire à la vapeur et il accompagne le poisson frit ou cuit à la braise.)
- Les poissons et crustacés : préparés simplement : grillés, farcis, cuits au four, à la braise, en papillotes, dans des feuilles de bananier. Ils dont d’ailleurs relevés par des piments.
- Les viandes : elles sontgrillées, rôties, braisées et accompagnées par des sauces, des légumes, des condiments et des épices.
De plus, on utilise aussi les feuilles de manioc, de baobab, d’igname, de patate douce, et les feuilles amères d’ ndole au travers des plats.

La cuisine de Côte d’Ivoire :

La cuisine ivoirienne est considérée comme la plus variée d’Afrique de l’Ouest. Ce qui s’explique par la présence dedifférents peuples dans le pays. Celle-ci est mondialement connue pour son cacao et ses bananes.
Les plats les plus typiques sont :
- Le foutou, plat national du pays, il est composé soit de viande, soit de poisson et est accompagné par des bananes et du cacao.
- Le riz à la cannelle
- Le kédjénou : plat de poulet cuit avec des légumes dans des feuilles de bananier.

De plus, la pêchey est très active, on mange alors beaucoup de poisson. Quant aux desserts, les fruits tropicaux, comme la mangue, la papaye, ou encore le fruit du karité dont la pulpe se mange crue, sont régulièrement utilisés.

La cuisine Gabonaise :

La cuisine gabonaise est une autre cuisine célèbre d’Afrique. Celle-ci est très exotique et influencée par la pêche. Elle est simple, on y mange de lalangouste, de la sole, du saumon. Le poisson est beaucoup utilisé notamment car il n’est pas très cher. On y mange aussi des mets plus originaux comme du crocodile, du boa grillé.

( Poulet au Nyembwé : il est considéré comme le plat national gabonais. Nyembwé signifie « huile de palme ». Il est préparé à l’aide des 8 ingrédients traditionnels : Noix de palme, poulet, poisson séché, arachide, riz, manioc, banane, sauce piquante.
La cuisine Éthiopienne :
En Ethiopie, la diversité des climats permet la culture de nombreux légumes et féculent tels que le millet, le maïs, l’orge, les haricots, la coriandre… La cuisine est essentiellement basée sur le millet. D’ailleurs, ce dernier est utilisé pour fabriquer l’endjära. L’endjära correspond à une galette qui sert à la fois...
tracking img