Culture linguistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Culture Linguistique : Troisième Semestre
(Université Paul Verlaine Metz, LLCE L2 Y. Keromnes)

Les langues dans le monde : constance, variété et diversité

Les langues dans le monde : 6500 langues (environ) (dont 90% pourraient avoir disparu d’ici 2100)
Cf. Claude Hagège :
Halte à la mort des langues

Langue ≠ dialecte
Critère distinctif : l’intercompréhension mais…exceptions (cf.suédois/norvégien, arabe…)

Seule, une dizaine de ces langues a une dimension mondiale
▪ le chinois (mandarin 873)
▪ espagnol (322)
▪ l’anglais (309)
▪ hindi (180)
▪ portugais (177)
▪ bengali (171)
▪ russe (145)
▪ japonais (122)
▪ allemand (95)
▪ chinois (wu 77)
▪ javanais (75)
▪ vietnamien, coréen (67)
▪ tamoul (66)
▪ français(64)

Cas particulier du chinois : le mandarin, langue véhiculaire ( 890 millions le parlent et le comprennent. Mais 10% de la population non chinoise parle des langues n’appartenant pas à la famille du chinois (tibéto-birman, altaïque, austronésien).

Importance géopolitique : un rapport de force très déséquilibré.
11 langues : 3 milliards et plus…
Concentration, mais…variété aussi :
languevéhiculaire ( pidgin, créole

Variété linguistique : le cas de l’Inde

Depuis le XVIIIème siècle, on a identifié 2 familles, langues indo-européennes et langues dravidiennes, ainsi qu’une minorité tibéto-birmane mais au sein des langues dravidiennes, au moins quatre grandes langues nationales, parmi lesquelles le tamoul (63millions de locuteurs) et au sein des langues indoeuropéennes, plusencore, parmi lesquelles le bengali (80m) et le punjabi (23m)

BBC:The Routes of English
India: Prof. Sukanta Chaudhuri

Comment classer toutes ces langues ?
1. selon leur type
2. selon leur origine

Typologie des langues :
Il s'agit de décrire et de classer les langues selon les caractéristiques de leur fonctionnement (leurs possibilités de combinaisons syntagmatiques)

Wilhelm v.HUMBOLDT
Classification selon trois types :
▪ langues isolantes
▪ langues agglutinantes
▪ langues flexionnelles

1 Langues Isolantes

Exemple :
Le mandarin est une simple juxtaposition de morphèmes, pas de conjugaison, pas de marques de genre ni de nombre retranscription du mandarin avec notre alphabet : le pinyin.

Le mandarin : une langue à tons
(4 tons)

[pic]

[pic][pic] [pic]
Ni (you) Hao (Good) Ni Hao (Hello)

2 Langues Agglutinantes

Exemple :
Le hongrois dans lequel on trouve des radicaux et des morphèmes grammaticaux, l’ajout de sens correspond à un ajout de morphème.

magyar (hongrois) [mɔdjɔr] + orszag (pays) [orsag] ( magyarorszag (la hongrie) [mɔdjɔrorsag]
magyarorszag (la hongrie) + on (en) ( magyarorszagon (en hongrie)

3Langues Flexionnelles

Exemples :
L’anglais, le français ; leur organisation grammaticale se fait selon des règles de morphologie et de syntaxe (cf. marques de genre, de nombre, systèmes de conjugaison…).

Si la typologie et le classement des langues selon leur origine paraissent s’opposer, la perspective évolutionniste n’est pas absente du premier mode de classement : Humboldt pense en effetdéceler dans les types de langues une évolution du concret vers l’abstrait, et du simple vers le complexe… ce qu’il interprète comme une évolution vers une plus grande perfection.
( Le chinois constitue un contre-exemple manifeste à cette conception.

Classement des langues selon leur(s) origine(s) :

Remonter dans l’histoire des langues jusqu’à leur(s) ancêtre(s) commun(s)…

I . La questionde l’origine : l’Indo-européen… et ses parents ?

Il s'agit de faire apparaître des parentés en reconstituant des états disparus de la langue à la foi de façon interne et de façon externe la comparaison de langues différentes mais supposées apparentées fait apparaître un certain nombre de similitudes… ces similitudes permettent d’émettre l’hypothèse d’un ancêtre commun… mais doivent être...
tracking img