Culture d entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2343 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER ETUDIANT
CAS BOUYGUES

Partie 1 - Le groupe Bouygues : une histoire et un fondateur Francis Bouygues
[pic]

Liste des annexes et ressources :

Annexe 1 : Le spot publicitaire du Groupe Bouygues
Annexe 2 : Le groupe Bouygues
Annexe 3 : Francis Bouygues, bâtisseur de France
Annexe 4 : Quelques évènements de l’histoire de Bouygues

Ressource 1 : Les manifestations de la culturede l’entreprise
Ressource 2 : L’entreprise, une coalition d’acteurs 
Ressource 3 : Le poids des cultures individuelles

Annexe 1 : le spot publicitaire du Groupe Bouygues
Le premier film publicitaire du groupe Bouygues a été lancé sur les écrans le dimanche 26 avril 2009. Il met en scène 41 collaborateurs issus de tous les métiers du Groupe et illustre le slogan : « Construire l’avenir,c’est notre plus belle aventure », dévoilé lors d’une campagne de presse à l’automne 2008.
A visualiser sur le lien :
http://www.bouygues.com/fr/le-groupe/construire-l-avenir-c-est-notre-plus-belle-aventure/le-film-pub-de-bouygues/la-campagne-de-publicite-television-et-cinema-du-groupe-bouygues/
Source : www.bouygues.com

Annexe 2: Le groupe Bouygues
[pic]
Source : www.bouygues.com

Annexe 3:Francis Bouygues, bâtisseur de France

Après avoir emprunté 12.000 francs à son père, l’homme d’affaires aura, en trente-cinq ans de carrière, hissé son groupe au premier rang mondial du BTP. Un esprit novateur qui a bousculé bon nombre d’idées reçues et durablement marqué le secteur de son style.
Le Parc des Princes, le musée d’Orsay, le Stade de France, la Grande Arche de la Défense ouencore le tunnel sous la Manche, autant de réalisations emblématiques marquées du sceau « Bouygues ». Mais derrière les édifices, un homme : Francis Bouygues. Un personnage controversé, dont la réussite a largement contribué à la renommée internationale du génie civil français.
Issu d’une famille bourgeoise, Francis Bouygues naît le 5 décembre 1922 à Paris. Il suit les traces de son père et entre àl’Ecole centrale de Paris. Son diplôme en poche, l’ambitieux décide très vite de se mettre « à son compte ». Il a 29 ans quand il crée son entreprise de bâtiment « L’entreprise Francis Bouygues » grâce aux 12.000 francs empruntés à son père. [1] Il confiera plus tard : « J’ai choisi le BTP parce que le commandement des hommes y est particulièrement important ».
Promoteur, FB[2] démarre laconstruction de son empire sur le terreau de l’après-guerre. La France fait peau neuve et manque cruellement de toits. La demande de logements en France explose : les français d’Algérie sont rapatriés depuis 1962, la génération du baby-boom parvient à l’âge de s’installer et l’exode rural se poursuit. Dés la fin des années 50, le jeune Francis s’implante sur le marché du logement social et réalise plusde 20.000 appartements en région parisienne. L’entreprise connaît alors un fort besoin de main d’œuvre : dans les années 60, plus de 80% de la main d’œuvre est d’origine étrangère (Italie, Portugal, Espagne..). Mais plus que l’immobilier, ce sera surtout le développement des activités de génie civil qui sera au cœur du succès de Francis Bouygues. La tour Fiat[3], le centre commercial Parly 2 etsurtout le chantier de l’imposant Parc des Princes, en 1969, donneront à l’entreprise son impulsion hexagonale.
Manager à poigne
Puis viendront les années 1970 avec l’expansion à l’international. Le groupe entre en Bourse et livre son premier grand chantier à l’étranger : le stade olympique de Téhéran, obtenu face aux plus puissantes firmes américaines de travaux publics. Fervent partisan ducapitalisme et de l’initiative privée, l’entrepreneur rompt définitivement avec les pratiques protectrices en vigueur dans le secteur et fait entrer le bâtiment français dans la concurrence mondiale. Nous sommes en 1978, et le groupe réalise près de 40 % de son chiffre d’affaires à l’extérieur des frontières. Des chantiers comme l’université de Riyad en Arabie Saoudite ou la mosquée Hassan II à...