Culture g

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le break dance : A°)Définition et origine :
-Le break dance est 1 tèrme utilizé pr désigné un style de dance. Dévelopé ds lé ané 1970 caractérizé par son aspè acrobatik é C figure o sol. Un danceur é apelé Bboy ou alor Bgirl si cèt une fill.
-Kool herc : imigré jamaïcain. Lénèrgie des gen. Lé platine ki dona le break beat. Le gen ki alé o soiré de kool herc
B°)Son histoire :
-Le break danceen 1970 ds le bronx grace a black spades ki changea de nom africaa bambatta. Il créa lassociation zulu nation en 1974. amoureu de la muzik é de listoire de lafrik va édé lé jeune de son kartié a catalizé leur énèrgi ds D activité artistik pr évité lé gang. Il créa le 1ier groupe de break : zulu kings.
C))Les principes :
Le break ki se pratik seul. Déroulement pr entré ds le cercle. Pas depréparation (mohamè2 ali). Décen o sol pr lé triks é footwork. Pui lé faze = powermove.
Lé danseur fon parti d1 groupe apelé crew. Vainkeur choisi par le public. Mé désakor dc kompétition organisé kom boty ac juge.
Les dérivé : A°) Le Popping :
Le popping est une danse basée sur le "ticking" (succesion de spasme nerveu), le "waving" (des ondulations), le "floating" (impression de flottaison).
Néeavant le Bboying de la côte est des Etats-Unis.
Le popping né au milieu des années 70 à Fresno (en Californie) par l'innovation d'un petit groupe (devenu mythique) de danseurs de rue : les Electric Boogaloo's dont le leader, Boogaloo Sam, est devenu une légende vivante.
Le "Good Foot"(1969) de James Brown laisse aussi une marque très forte sur l'inspiration de ces jeunes noirs américains.Longtemps également appelée "danse du robot", les mouvements hydrauliques de ces robots sont, au fil du temps, devenus plus rythmiques.
L'apport du Popping est très marqué dans le break dance des années 80. Des new yorkais, comme Pete Pistol, reprennent même à leur compte le Popping en y intégrant un style basé sur la transmission d'une énergie électrique dans le corps. En imaginant le passage del'électricité dans les bras, la nuque, le corps et les jambes, les danseurs new-yorkais créent un nouveau style de danse : l'Electric Boogie.
B°) Le Locking :
Le Locking ou Campbellocking est un type de danse funk inventé par Don Campbell dans le début des années 70 et rattaché à la culture hip hop.
Un des mouvements de base est le "pointage" de l'anglais "pointing", c'est-à-dire le fait de pointer.Cela vient de l'affiche américaine où l'on voyait Oncle Sam pointant le doigt vers le spectateur avec le slogan suivant inscrit en-dessous : " U.S. army wants You". Il existe aussi plusieurs autres mouvements comme le "Stop and go" qui ont été inspiré par le mouvement par lequel on composte son ticket de bus. Le locking est beaucoup plus musical que le break dance et est très expressif. Il se danseprincipalement avec le bassin, les pointes, les expressions du visage (très importantes) et certain mouvement qui veulent dire " tapes moi en quatre"
C°) La house :
La House Dance est née en 1982, par le biais de danseurs de Hip-hop new-yorkais qui fréquentaient une boite de nuit underground et mythique appelée « The Garage ». Ils avaient différents styles mais celui qui a le plus influencéétait le « Loftim ». C’est un style de danse avec des mouvements coulants et très gracieux. Il est aussi constitué de puissantes phases aériennes, de plongeons et de nombreuses autres combinaisons.
III°) Du changement: A°) Le renouveau :
Le break dance trouve un écho en Europe. La première apparition du break en France : tournée New York City Rap en 1982, tournée dans laquelle est présent le RockSteady Crew. En France, l'émission de Sidney, H.I.P. H.O.P. en 1984, montre souvent des danseurs : DJ Solo, le futur DJ du groupe Assassin. Dansé par des jeunes gens issus des quartiers difficiles, le break augmente en puissance pour pouvoir décrocher des contrats pour des apparitions télévisées. En France, en 1984, est fondée la compagnie Aktuel Force.
Malgré l'âge sombre du break dance certin...
tracking img