Culture g

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Identités : Etrangers à nous-mêmes? (Julia Kristeva)

Selon Julia Kristeva, qui s'appuie ici sur la notion d'"inquiétante étrangeté"  qu'elle emprunte à Freud, la peur de l'autre s'expliqueraitpar le fait que la rencontre de l'altérité nous renvoie à l'"étrange", ou bien à l'"étrangeté",  qui est présente  en nous-mêmes. 

L'écrivain nous invite à admettre notre "troublante altérité", cequi pourrait nous aider à ne pas rejeter l'étranger qui existe hors de nous (les étrangers) . En théorisant l'existence de l'inconscient, Freud nous aurait ainsi  invité à admettre la complexitéinsurmontable de notre étrange identité...

L'étrange au-dedans de nous

"L'inquiétante étrangeté serait ainsi la voie royale (mais au sens de la cour, non pas du roi) par laquelle Freud introduit lerejet fasciné de l'autre au coeur de ce « nous-même » sûr de soi et opaque, qui précisément n'existe plus depuis Freud et qui se révèle comme un étrange pays de frontières et d'altérités sans cesseconstruites et déconstruites. Chose étrange, il n'est nullement question des étrangers dans l'Unheimliche.

En vérité, il est rare qu'un étranger provoque l'angoisse terrifiante que suscitent la mort,le sexe féminin ou la pulsion débridée « maléfique ». Est-il pourtant si sûr que les sentiments « politiques » de xénophobie ne comportent pas, souvent inconsciemment, cette transe de jubilationeffrayée que l'on a appelée unheimlich, que les Anglais nomment uncanny, et les Grecs tout simplement... xenos, « étranger »? Dans le rejet fasciné que suscite en nous l'étranger, il y a une partd'inquiétante étrangeté au sens de la dépersonnalisation que Freud y a découverte et qui renoue avec nos désirs et nos peurs infantiles de l'autre - l'autre de la mort, l'autre de la femme, l'autre de la pulsionimmaîtrisable. L'étranger est en nous. Et lorsque nous fuyons ou combattons l'étranger, nous luttons contre notre inconscient -- cet « impropre » de notre « propre » impossible. Délicatement,...
tracking img