Culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1760 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION GENERALE
1. Problématique
Le problème de développement économique est devenu de nos jours un en jeu majeur dans les politiques économiques d’un pays, tant au niveau national qu’un international.
Au niveau national, les gouvernements se demandent comment améliorer le bien être de leurs population respectives qui augmentent q un rythme très inquiétant.
Au niveau internationalpar contre, les gouvernements régionaux ainsi que les organisations de nations Unies s’engagent a rechercher les voies et moyens pour non seulement réduire l’écart entre les riches et les pauvres de la planète, mais aussi pour rendre le pays sous développés aptes à résoudre leurs problèmes spécifiques.
Ainsi dans le contexte du développement socio économique nous dirons que les infrastructures debase sont de prérequis à toute politique de relance d’un pays.
La R.D.C, un pays aux dimensions continentales ave une superficie de 2345409 km2 dont les distances q parcourir sont énormes, mais les infrastructures routières sont peu développées compromettent ainsi les échangés intra régionaux.
Or le développement du système de transport élargit les horizons d’échanges entre régions tout ens’accompagnant de mutations économiques.
En R.D.C il s’agit de trouver une politique susceptible de stabiliser les infrastructures routières  «stabiliser les infrastructures routières » veut dire arrêter leur dégradation continuelle, les entretenir régulièrement et les moderniser. Ceci est d’autant plus vrai que depuis près de trois décennies, cette question constitue la préoccupation des nationauxsoucieux du développement de la République Démocratique du Congo.
A ce propos, les questions que nous nous posons sont celles de savoir notamment quelles peuvent être les causes de la dégradation des infrastructures routières en RDC? Y a-t-il réellement une politique de gestion de ces infrastructures ? Quel mécanisme pouvons-nous mettre en place en vue d’une solution efficace au problème dedégradation de ces infrastructures ? Autrement dit quelle stratégie pouvons-nous adapter pour les réhabiliter, entretenir régulièrement et moderniser ? Comment ce mécanisme peut il fonctionner ?
Ce travail tentera de répondre à ces questions et à proposer des pistes de solutions susceptibles d’améliorer l’échange intérieur en RDC pour aboutir à un développement économique harmonieux.


2.Hypothèse de travail
Notre hypothèse de travail peut être formulée de la manière suivante :
Si les infrastructures routières sont bien entretenues, elles joueront un rôle de catalyseur pour le développement économique du pays.
Notons cependant que la problématique ci-dessus mérite un véritable intérêt.

3. Intérêt et choix du sujet

L’intérêt de notre étude est double :

* Au planthéorique, elle aura l’avantage de présenter la situation globale des infrastructures routières de la RDC et leur politique de gestion.

* Au plan pratique, elle aura le mérite d’apporter une lumière sur la nécessité de développer le système de transport congolais pour un accroissement économique harmonieux.

Les choix porte sur les infrastructures routières est due au fait que les routespermettent de combattre le clochement des marchés et de favoriser la transmission du progrès.
Les cas de cette étude étant vaste et ses implications plurielles, une délimitation spatio-temporelle s’avère nécessaire pour son bon parachèvement.

4. Délimitation du sujet

Pour des multiples raisons documentaires et temporelles, notre étude se limitera aux infrastructures routières de la RDCet elle couvrira la période allant de 2002 à 2008.
Il convient de dire qu’une investigation scientifique, quelle que soit l’actualité de son sujet ne peut aboutir aux résultats concluants sans la connaissance préalable d’une méthodologie qui puisse guider le chercheur.

5. Méthodologie du travail

Nous allons utiliser les méthodes déductives et comparatives.

6. Canevas...
tracking img