Culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1501 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
8 LA CULTURE
1
L•ES•S

La culture, négation de la nature

La culture invente un ordre
• Le terme « culture » est ambigu : au sens ordinaire (et scolaire), il désigne l’acquisition de connaissances portant sur les arts, la littérature, la musique, etc., ou les lieux où peuvent s’acquérir et se développer de telles connaissances – musées, bibliothèques, salles de cinéma ou de concert. • Dansson acception anthropologique et philosophique, le mot « culture » a un sens beaucoup plus vaste : il englobe toutes les activités humaines qui s’écartent des déterminismes simplement naturels. Dans cette optique, la culture prend son essor dès que l’être humain entreprend un acte qui ne lui est pas imposé par les lois naturelles, qu’il s’agisse de l’aménagement initial de son habitat, du mode decuisson de ses aliments, de ses parures ou de ses manières de s’asseoir. • Pour distinguer le déterminisme à l’œuvre dans la nature de ce à quoi nous habitue la culture, on oppose les lois de la nature et les règles de la culture : les lois sont universelles, les règles sont relatives à une (ou plusieurs) culture. Il est cependant peu vraisemblable qu’une telle notion de lois naturelles semanifeste dans la conscience première de l’homme, qui perçoit plutôt, dans la nature, le déferlement d’une violence ou la présence permanente d’un chaos incontrôlable, contre laquelle les différents interdits mettent en place un ordre : à la nature, d’abord synonyme de désordre latent et toujours menaçant, s’oppose l’ordre de la culture.

L’interdit de l’inceste...
L’anthropologie contemporaine(Claude Lévi-Strauss) considère que l’élément inaugural de la culture est la prohibition de l’inceste, qui interdit les relations sexuelles avec les personnes considérées comme parentes (dans la société occidentale, il y aurait inceste en cas de relations sexuelles avec les ascendants, les descendants, les frères et sœurs, mais guère au-delà, alors que dans certaines sociétés traditionnelles, c’estl’ensemble du groupe, le clan, qui se trouve de la sorte interdit). Il est peu vraisemblable que cette prohibition résulte d’une crainte relative à l’apparition de prétendues « tares » biologiques (dont on n’arrive d’ailleurs pas à prouver l’existence, et qui ne se manifestent guère chez les animaux), car on imagine mal l’humanité initiale se préoccupant de sa santé biologique… Cette prohibitiontémoigne donc en fait d’une

© HATIER 2009

« volonté » de se distinguer de l’ordre naturel (et de l’animalité première) : l’interdit diffère la satisfaction sexuelle immédiate, alors même que cette satisfaction serait facilement obtenue avec un(e) partenaire proche.

... et ses conséquences
Mais l’interdit fait courir à un groupe restreint le risque de ne pouvoir se reproduire biologiquement :ainsi se formerait, chez l’homme seul, la conscience de la mort, s’accompagnant de rituels variés (enfouissement, momification ou pratiques anthropophagiques qui, loin d’être des indices de « barbarie » initiale, sont à considérer comme éminemment culturelles) ayant pour objet de ne pas abandonner le cadavre à sa décomposition naturelle. Il semble en effet que la mort d’un individu soit d’abord apparuecomme l’effet d’une violence encore naturelle, dont il convient d’éviter la propagation en intégrant le cadavre dans une démarche culturelle (c’est l’interprétation qu’en donne Georges Bataille dans L’Érotisme). Pour se reproduire, il est nécessaire de trouver une épouse en dehors du groupe d’origine (principe d’exogamie). La circulation des épouses constitue une forme fondamentale de l’échangeentre les sociétés – et s’accompagne d’échanges de messages et d’échanges de biens (la dot échange une épouse contre certaines richesses destinées, par un échange ultérieur, à équilibrer la « perte » d’une femme dans le groupe).

2

L’homme inachevé

L’inné et l’acquis
• Comparée aux espèces animales, l’espèce humaine paraît inachevée. L’animal naît avec des instincts qui « programment »...
tracking img