Cycle de la vie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1700 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES TROIS PHASES ESSENTIELLES DU CYCLE DE LA VIE.

D’après Dr GILBERT TORDJMAN
« LES ESPACES DE LA VIE » PP.28 à33.
Les trois phases essentielles du cycle de la vie sont :
- les années d’apprentissage,
- les années de réalisation,
- les années de réflexion.
Aucune de ces phase n’est homogène, et chacune comprend plusieurs sous-étapes que nous allonsschématiser pour les besoins de notre exposé.
I – LES ANNEES D’APPRENTISSAGE :
Elles s’échelonnent approximativement de 17 ans à 33 ans et aboutissent à l’édification d’une première structure de vie.
Elles se subdivisent en 03 étapes :
- la post adolescence,
- le noviciat,
- et la crise de la trentaine.
A – LA POST ADOLESCENCE, OU L’ETAPEDE PRIME JEUNESSE :
Elle commence à 17 ans et se termine vers 22 ans. Cette étape constitue une phase de transition entre l’adolescence et l’entrée dans le monde adulte. Elle se propose deux tâches essentielles :
• modifier les structures des relations existantes avec les personnes, les groupes et les institutions de l’environnement. C’est là que se situent les premièrestentatives pour couper le cordon ombilical familial ;
• faire ses premiers pas dans le monde adulte pour y consolider son identité, explorer ses possibilités, orienter ses premiers choix.
Comme dans toute phase transitionnelle, le premier objectif implique un processus de séparation, le second un processus d’initiation.
B – LE NOVICIAT :
Il s’étendapproximativement entre 22 ans et 28 ans. Cette étape constitue véritablement les années d’apprentissage au monde adulte. Se distanciant de plus en plus de son milieu familial, le jeune adulte s’efforce de découvrir et d’imposer son propre style de vie, à travers un choix d’occupations, plus ou moins heureux, plus ou moins provisoire, à travers un choix de communication à un niveau d’intimité modulée.Cette première structure de vie n’aboutit en général qu’à des options provisoires. Il s’agit d’éviter les engouements irréfléchis tout en se procurant un large éventail de possibilités.
Les deux objectifs de cette phase sont apparemment contradictoires :
- l’un oblige à l’aventure,
- l’autre tend à créer un point d’encrage dans le monde des adultes.
Le jeuneadulte oscille donc entre les pôles de l’exploration aventureuse et de la sécurité, penchant tantôt vers l’un, tantôt vers l’autre. S’il est trop attiré par le premier, il risque de ne jamais planter ses racines ; s’il tend vers le second, il peut se compromettre prématurément dans une structure non adaptée.
C – LA CRISE DE LA TRENTAINE :
Elle offre l’occasion de remettre en questioncette première structure de vie. L’individu perçoit un premier avertissement. Une voix intériorisée lui souffle :  « Tu commences à prendre de la bouteille, si tu dois changer quelque chose à ta vie, c’est maintenant qu’il faut le faire, car bientôt il sera trop tard ». c’est le moment où l’homme, comme la femme, réévalue ses objectifs et le sens de sa vie. Qui est-il et que veut-il être vraiment ?Telle est la question.

Cette crise se déroule en douceur pour certains. Il s’agit moins de bouleverser les fondements du passé que d’apporter quelques modifications à la construction. Il s’agit moins de révolution que de réforme, au point que cette mini-crise risque de passer inaperçue.
Le plus souvent, cette période de transition constitue une véritable étape critique tant pourl’homme que pour la femme. Elle est l’occasion d’évaluer des événements biologiques et sociologiques importants comme le mariage, l’orientation définitive de la carrière, la grossesse, l’accouchement , le post-partum.
Certains, confrontés à une situation chaotique intolérable qui constitue une menace pour leur avenir, prennent le risque d’une révolution : d’une chiquenaude, ils jettent à...
tracking img