Cyrano de bergerac, commentaire, acte iii, scène 7

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction du commentaire composé d’un extrait de l’acte III scène 7

Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (1868 – 1918)

La « scène du balcon » où un jeune homme amoureux déclare son amour à une jeune femme située au-dessus de lui, proche mais inaccessible, a été popularisée par Shakespeare dans Roméo et Juliette. De nombreux auteurs dramatiques l’ont reprise et, en particulier, celui qui aremis en honneur le théâtre romantique à la fin du XIX ème siècle, Edmond Rostand, dans la scène 7 de l’acte III de Cyrano de Bergerac. Ce qui fait la particularité de cette scène, célèbre dont nous commenterons un extrait, c’est que deux hommes, Cyrano et Christian, tous deux amoureux de Roxane sont sous le balcon de celle-ci. Après avoir soufflé des paroles d’amour à Christian, Cyrano a pris saplace et fait une déclaration enflammée à Roxane qui y succombe. L’intérêt de la scène réside d’abord dans la situation théâtrale puis dans l’intensité et la sincérité de la déclaration d’amour de Cyrano, personnage pathétique condamné à rester dans l’ombre à cause de sa disgrâce physique.

L’intérêt de cet extrait de la scène 7 de l’acte III de Cyrano de Bergerac tient avant tout à ce quicaractérise la genre théâtral, c’est à dire la « double énonciation ». En effet, le spectateur/lecteur sait que Cyrano parle à la place de Christian tandis que Roxane ne le sait pas. Il va donc interpréter les paroles de Cyrano en tenant compte de cette situation particulière. Christian entend aussi les mots de Cyrano et on peut imaginer ses réactions et ses sentiments – sans doute de la jalousie –car malgré son beau visage, il est incapable de s’exprimer d’une façon précieuse et galante propre à séduire Roxane. Le spectateur/lecteur est à même d’interpréter les propos à double sens de Cyrano. Ainsi, dans les quatre premiers alexandrins de l’extrait, Cyrano évoque son « sacrifice », v. 4. Roxane ne peut absolument pas comprendre en quoi et pourquoi Cyrano sacrifie son bonheur. Dans cettephrase exclamative qui débute par une interjection expressive, « Ah ! », v. 1, Cyrano fait une proposition à Roxane. Il consent à rester malheureux et dans l’ombre si Roxane est heureuse. Le bonheur de la jeune femme est personnifié puisque Cyrano souhaite l’entendre « rire un peu », v. 4, même si ce n’est que « parfois » et « de loin », adverbes qui montrent à quel point son désir est modeste. Cettemodestie est encore renforcée par la proposition subordonnée de condition « s’il se pouvait » et l’emploi en fin de vers de l’imparfait du subjonctif à la sonorité très douce « que j’entendisse », v. 4. De même, la didascalie « Il baise éperdument l’extrémité d’une branche pendante » introduit un jeu de scène pathétique et illustre la situation de Cyrano. En effet, le baiser final sera échangéentre Roxane et Christian. Pour Cyrano, pas de véritable baiser. L’extrémité de la branche remplace et symbolise la bouche à la fois proche et inaccessible de Roxane.

Le spectateur est ému par les paroles et les gestes de Cyrano prêt à sacrifier son propre bonheur à celui de son ami. Cependant, enflammé par son amour, il va aussi poursuivre sa déclaration pour son propre compte, tout enmaintenant l’ambiguïté.

Il évoque tout d’abord l’effet que produit le regard de Roxane. C’est un regard qui transmet de la force morale, de la « vertu », v. 5, et aussi un courage physique digne d’un soldat, de la « vaillance », v. 6. L’enjambement du vers 6 met en valeur l’adjectif « nouvelle » qui qualifie la vertu. Le regard de la femme aimée a, à lui seul, une puissance de transformation. C’estl’image traditionnelle du regard féminin qui permet une nouvelle naissance. Les trois questions qui suivent (du vers 6 au vers 8) traduisent l’exaltation de Cyrano et sont destinées à la fois à émouvoir Roxane et à la convaincre de répondre favorablement à cet amour, même si, là aussi, les formulations sont à double sens. Troublé par sa propre audace, Cyrano exprime toute son émotion dans un vers...
tracking img