Cyrano de bergerac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Edmond Rostand (1868-1918) est un auteur dramatique et poète français. Il commence à écrire en 1887, mais ce n’est qu’en 1894 qu’il obtient son premier vrai succès, Les Romanesques. Son œuvre la pluscélèbre, Cyrano de Bergerac, est parue en 1897, pendant la Troisième République, même si les évènements qui y sont décrits ne datent pas de cette époque. Il est alors âgé de 29 ans. Cyrano deBergerac, le personnage principal de l’histoire, est fortement inspiré par le personnage historique Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655). Nous analyserons une courte réplique de Cyrano et tenterons dedémontrer l’opposé de ce propos. Cet extrait provient de la scène 6, acte V et va comme suit : «J’aurai tout manqué, même ma mort .» Au contraire, son existence est une réussite et ce, grâce à plusieursfacteurs mais nous étudierons la loyauté et la perception extérieure de Cyrano.

Tout d’abord, l’existence de Cyrano est loin d’être un échec puisqu’il a été loyal tout au long de sa vie, peu importeles situations qui lui sont arrivé. En effet, cette qualité morale peut être divisée en deux, soit la loyauté de Cyrano envers ses valeurs et sa loyauté envers Christian. Premièrement, Cyrano estresté fidèle à ses convictions et à ses valeurs malgré tous les évènements et toutes les opportunités qui se sont offertes à lui. Par exemple, il fait souvent allusion au fait qu’il ne voudrait jamaisservir auprès de qui que ce soit. Il trouvait sot de faire éditer ses vers pour de l’argent et il refusait catégoriquement de voir autrui changer ne serait-ce qu’une virgule dans une de ses créations.L’offre qu’il a reçue de la part de l’oncle du compte de Guiche était très payante et il l’a tout de même refusée puisque cela allait à l’encontre de ses valeurs. D’ailleurs, la célèbre tirade des «Nonmerci!» nous l’illustre très bien : « Non, merci! Dédier, comme tous ils le font, des vers aux financiers? […] Chez le bon éditeur de Sercy, faire éditer ses vers en payant? Non, merci! » Tout au...
tracking img