Cyrulnik sa vie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1815 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Pendant la guerre, issus de parents juifs tués, Cyrulnik est vite orphelin, placé par la DASS. Il a été ainsi garçon de ferme chez une métayère qui ne parlait pas mais qui régulièrement lui donnait un coup de baton  . Mais pour lui, ce n'était pas grave, car il ne la connaissait pas . Tout l'art était de l'éviter. La violence est grave quand elle provient de personnes pour qui on est attachéaffectivement.
     La résilience, c'est une manière de comprendre que parfois on a un peu de responsabilité dans ce qu'il nous arrive. Si on pense qu'on est un être formidable, quand il nous arrive quelque chose de désastreux c'est grave et on peut le vivre mal et dire que c'est la faute des autres, forcément, puisqu'on est merveilleux. Mais par contre, s'il nous arrive quelque chose de moche, onpeut chercher à voir sa part de responsabilité et voir surtout comment faire pour que cela ne se reproduise pas. L'échec c'est pas plus grave ni moins grave c'est quelque chose qui s'est produit et point barre.
  On se sent "foutu" quand on vous dit que vous êtes "foutu". Très mauvais élève, placé par l'aide sociale, Cyrulnik a vite compris qu'on demandait aux enfants de ne pas s'attacher auxfamilles d'accueil.
    Il a rencontré une enseignante et il a eu envie d'avoir une relation avec elle , donc il a travaillé et ainsi il a pu aller au lycée grâce à elle.
    Par contre, aucune révolte, sa situation était telle quelle, il faisait partie des mal partis donc il devait faire avec. Quand il a rencontré sa tante, celle ci lui a annoncé que sa mère rêvait qu'il soit médecin.  donc cen'était pas négociable parce qu'elle était morte et donc il est devenu psychiatre.
    Quand il a pu trouver un peu de calme, avec le chaos dans sa tête, être juif n'avait aucun sens pour lui mais il a vite compris que l'on pouvait en mourir et que c'était dangereux. Il a décidé de devenir écrivain pour chercher à comprendre,et pour témoigner ou alors médecin, parce qu'il voulait aider les autres àmoins souffrir parce qu'il a bien connu la souffrance.
Un neuropsychiatre qui remonte le moral ? Cyrulnik ! dans un extrait de "quand j'étais petit" La résilience c'est quand un traumatisé peut reprendre vie après une agonie psychique, si on fait quelque chose. Né en 1937, émigré russe et polonais, russe en ukraine, c'était difficile pour ses parents mais il n'en sait rien de sur. Son pères'est engagé dans la légion étrangère, très vite, sa mère vendait des objets personnels pour survivre.
        Les souvenirs sont liés à des émotions. Quand la mère est trop malheureuse , l'enfant ne garde aucun souvenir. Son père était ébéniste, une photo de leur mariage l'atteste, le cadre était fait main par son propre père.   Puis sa mère est arrêtée au début de la guerre juste quand elle l'aplacé dans l'assistance publique à 4 ans, car elle devait sentir quelque chose.
       Dans les situations extrêmes les sentiments de chacun se dévoilent et c'est comme ça qu'une enseignante l'a sorti de l'assistance publique mais il a été dénoncé .
       Beaucoup de gens refusaient de le croire quand il témoignait que dans l'armée allemande , il y  avait aussi des français qui collaboraient etqui aidaient à arrêter les juifs ... les gens de l'époque avaient du mal à le concevoir donc ils ne le croyaient pas et Cyrulnik en a beaucoup souffert. Il a compris que l'on voit le monde selon une représentation de son monde intérieur en fonction des préjugés et que tout ce qui ne correspond pas est éliminé d'office. Depuis ce temps là, il n'a pas pu se laisser embarquer ou séduire par quoi que cesoit car des certitudes signifiaient pour lui danger et étroitesse de vue !
    Ne pas croire un enfant c'est ce qu'il trouve de très difficile et de pas "bien" car cela signifie que l'enfant doit se taire toute sa vie parce que de toutes façons, les gens ne le croiront pas et ça , ça n'aide pas du tout à devenir résilient.
    Très tôt la guerre, lui a permis de comprendre des tas de choses...
tracking img