Débat philo à l'école médiathèque de cholet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 50 (12447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Instauration d'un cycle de « Débats à Visée Philosophique » auprès d'enfants de cycle 3 de l'école élémentaire

Expérience menée durant l'année scolaire 2009/2010

Ecole Primaire « la Girardière » et Médiathèque Elie Chamard (L. AILLERY Ch PARES) de Cholet

Des liens sont déjà établis entre la Médiathèque, service de la Ville, et les instances scolaires et préscolaires de Cholet dans uneperspective d'éveil culturel et d'initiation des enfants à la découverte des virtualités de l'imaginaire. Qu'elles s'intitulent «Heure du conte» ou «Il était une fois le conte.. », ces séances animées par des membres du personnel de la médiathèque, se succèdent sans jamais ne constater de fléchissement dans l'enthousiasme des jeunes enfants ou dans celui de leurs éducateurs.
A côté de cesincitations au développement de l'imagination que ces professionnels adaptent à chaque tranche d'âge alternativement concernée, la Médiathèque Elie Chamard formule ici une autre proposition de collaboration avec le monde de l'enfance.
Tout au long de l'année scolaire 2009/2010, de concert avec des enseignants d'écoles élémentaires de Cholet, la Médiathèque va tenter l'expérience de l'éveil à la penséeréflexive auprès d'élèves en dernière année de cycle III.

Ce rapport présente les inspirations et les motivations de ce projet, ainsi que les modalités d'application qui en ont été conjointement définies par les professeurs des écoles partenaires et la Médiathèque. Il est d'emblée précisé que les termes les plus fréquemment employés pour désigner ces nouvelles pratiques sont ceux de «débats àvisée philosophique». Dans un souci de commodité, et sans avoir l'obligation de rentrer dans la polémique ouverte sur le point de savoir s'il faut parler de «débats», de « dialogues » ou de« discussions»,[1] l'usage de l'acronyme DVP sera largement fait dans les lignes qui suivent.

Nous exposerons en premier lieu celles des recherches et expériences déjà menées dans le domaine des DVP enFrance ou à l'étranger qui nous ont persuadés que l'instauration de séances comparables pouvait constituer une réponse complémentaire efficace au regard des objectifs poursuivis par la Ville de Cholet au profit des enfants. Nous tenterons ensuite de justifier la participation du personnel de la Médiathèque à cette initiative en mettant en valeur l'impossibilité à l'heure actuelle de qualifier detypiquement scolaires ces pratiques, tout en ne contestant pas leur potentiel éducatif et d'ouverture culturelle.

Nous présenterons enfin les grandes lignes de la méthodologie élaborée avec les collaborateurs enseignants pour cette première année de DVP à la Médiathèque, ainsi que les outils documentaires sur lesquels nous commencerons à nous appuyer dans cette pratique.
Des expérienceséducatives sont parfois menées dans un pays sans attirer de la part du reste du monde d’autre considération qu’un intérêt curieux et temporaire. La méthode de l’américain Matthew Lipman qui remonte aux années 70 eût très bien pu faire partie de celles-là et seuls des chercheurs en sciences de l’éducation pourraient encore s’y référer comme à une tentative pittoresque parmi d’autres.

Or des éducateurs,des formateurs d’éducateurs, des universitaires et chercheurs un peu partout dans le monde n’ont pas choisi de la remiser au seul rang d’expérience originale mais transitoire.
Ils l’ont au contraire exploitée chacun à l’aune de leurs préoccupations particulières, de leurs conditionnements géographiques et politiques, des impératifs culturels de leurs époques et des moyens financiers qu’ils ontpu trouver à y consacrer.

Car en dépit de ces contingences disparates; les pionniers, les chercheurs et les praticiens d’hier ont tous semblé partager la conviction que la philosophie pouvait constituer un outil significatif pour aider les jeunes générations à utiliser adéquatement leurs aptitudes intellectuelles et mentales d''adaptation à ce que sera leur existence.

Le 21ième siècle...