Dada

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
. Introduction:
Cet essai, propose une analyse de situation familiale québécoise en prenant comme point de référence le roman de Marie-Claire Blais: Une Saison dans la vie d'Emmanuel. La première partie de cette analyse consistera à résumer le texte lui-même afin de situer le contexte, en deuxième partie, mettre en évidence les caractères individuels et la structure des interactions entreindividus dans la famille. Lla troisième partie constituera en l'analyse proprement dite.

I. Résumé
Ce roman décrit la vie d'une famille québécoise assez pauvre vivant sur une ferme vers les années où arrive l'électricité dans les campagnes du Québec, c'est-à-dire les années 1940-50. Le roman relate les événements se passant pendant un hiver; il s'agit d'une famille de seize enfants, le père, lamère et la grand-mère maternelle.

L'histoire débute avec une description de la grand-mère; on insiste beaucoup sur le fait qu'elle est dominante et détient l'autorité. Suite à ceci, on raconte la naissance d'Emmanuel (un petit garçon): il est le dernier né. Emmanuel se fait placer sous la garde de sa grand-mère tandis que sa mère travaIl sur la terre. On y décrit la vie quotidienne de la famille,qui reste sans nom dans le texte): l'arrivée des enfants de l'école, la grand-mère qui leur distribue des bonbons, la mère qui arrive triste et fatiguée à la maison après l'ouvrage de la journée. Il y a une dispute entre la grand-mère et le père au sujet de l'utilité de l'école, que la grand-mère gagne en indiquant que c'est du domaine des femmes, c'est pourquoi il n'y comprend rien, le père sembleplutôt faible. Dans une autre situation, lorsqu'il s'agit de décider la date du baptême d'Emmanuel, il propose qu'on remette le baptême au printemps, mais lorsque la grand-mère décide unilatéralement de le faire plus tôt et que sa femme se met d'accord avec la grand-mère, c'est alors qu'il se plie sans dire un mot. Un des rares moments où la mère dit quelque chose pendant le récit est au momentdes relations sexuelles avec son mari et lors du jugement de son mari sur ses fils. (Elle dit "La vie est dure et les hommes cruels.") Lorsque présenté avec la situation où quelqu'un doit servir le père et la mère est occupée, la grand-mère s'y refuse en disant (en elle-même) "Il croit que j'imiterai ma fille, mais je ne lui apporterai pas le bassin d'eau chaude, les vêtements propres. Non, non, jene bougerai pas de mon fauteuil. Il attend qu'une femme vienne le servir, mais je ne me lèverai pas..' (p. 16) Ainsi lorsqu'il y a une querelle entre un des garçons (Jean le Maigre) et le père, la grand-mère le protége contre le père, en quelque sorte elle s'en sert contre lui pour affirmer son autorité; le père ne peut pas le toucher lorsqu'il est près d'elle.

On y raconte la fin d'unejournée typique. La grand-mère épouille les enfants, un des enfants arrive à la maison en retard et saoul. C'est le père qui administre les punitions corporelles, mais il semble que la grand-mère joui d'une puissance punitive parallèle. Suite à ceci Jean le maigre et Le Septième (son frère Fortuné) descendent à la cave et se saoulent ensemble en se contant des histoires et en fumant des magots que LeSeptième a ramassés à l'école Pendant la scène du souper, on indique que la mère est "toujours épuisée et sans regard". La grand-mère pense aux enfants morts dans la famille et au fait qu'elle s'attend que Jean le Maigre meure bientôt (il est tuberculeux), mais elle admet à elle-même qu'elle le préfère vivant (soumi à elle) plutôt que mort (au-dessus d'elle: au ciel).Après le souper, la grand-mèrerassemble tous dans le salon pour la prlère du soir, tous les hommes s'y intéressent peu, les enfants essaient de s'en sauver, Jean et re Septième descendent boire encore dans la cave.

Heloise descend alors pour la prière. Elle n'avait pas soupé car elle jeûnait dans sa chambre: c'est le mouton noir de la famille, "la religieuse", elle a été au couvent un certain temps. Elle a toujours été...
tracking img