Dame ndiaye

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PréliminaireREPONSE à un message posté par Johnnie Cochran JRLorsque l’on ne connait pas la vie de l’Auteur, on ferme son "BEC" ! L’auteur a choisi de ne pas toucher d’argent pour la publication de ses livres ! Pas un centime . Donc cet article n’est pas une pub pour son livre.A bon entendeur !Première publication : novembre 2004Les égyptologues et les historiens, qui falsifient l’Histoire del’Afrique, veulent imposer des oppositions factices entre les Égyptiens anciens et les autres africains noirs.Mais les personnages couramment montrés, comme des Nubiens ou des Soudanais, sont en réalité des Égyptiens.Les textes canoniques des tombeaux des pharaons et les témoignages unanimes des Auteurs grecs soulignent avec force l’appartenance des Égyptiens anciens et des Nubio-Soudanais à la même« race », celle des Nègres.Alors que les Égyptiens et les Nubio-Soudanais sont sous la protection bienveillante du Dieu Horus, le sort réservé aux âmes des Sémites et des Européens est peu enviable. LES ORIGINES NEGRES DES ÉGYPTIENSTombeau de Ramses III De gauche à droite : Egyptiens, Européens, Soudanais, SémitesDès 1954, le Professeur Cheikh Anta Diop (Docteur ès Lettres, égyptologue, historien,linguiste, anthropologue, philosophe, physicien), provoque avec son livre Nations Nègres et Culture une rupture épistémologique avec le dogme hégélien et occidental qui déniait à l’Afrique tout passé historique. Ce livre remet les pendules à l’heure : Le Grand Savant Sénégalais, Cheikh Anta Diop, démontre de façon efficace l’origine nègre des égyptiens anciens et l’apport des nègres à la civilisationuniverselle et à la Grèce en particulier.Après le professeur Théophile Obenga, historien, philosophe, égyptologue, linguiste, chef du Département des Études Africaines (Black Studies) à l’Université d’État de San Francisco (USA), Cheikh Anta Diop a eu de nombreux disciples qui sont venus confirmer et renforcer les savantes et justes démonstrations du maître.L’exigence d’objectivité du savantSénégalais, Cheikh Anta Diop, le conduit à poser trois préalables à la rédaction des chapitres consacrés à l’histoire ancienne de l’Afrique. Les deux premiers consistent en la tenue d’un colloque international, organisé par l’UNESCO, réunissant des chercheurs de réputation mondiale, pour d’une part, débattre de l’origine des anciens Égyptiens, et d’autre part faire le point sur le déchiffrement del’écriture méroïtique. Le troisième préalable concerne la réalisation d’une couverture aérienne de l’Afrique. C’est dans ce contexte, que se tient au Caire du 28 janvier au 3 février 1974, organisé par l’UNESCO dans le cadre de la Rédaction de l’Histoire générale de l’Afrique, le colloque intitulé : « Le peuplement de l’Égypte ancienne et le déchiffrement de l’écriture méroïtique ». Vingt spécialistes,cinq observateurs et deux représentants de l’UNESCO appartenant à quatorze nations différentes, participent au colloque du Caire.Le rapporteur, dans sa conclusion générale indique que :« La très minutieuse préparation des communications des professeurs Cheikh Anta DIOP et OBENGA n’a pas eu, malgré les précisions contenues dans le document de travail préparatoire envoyé par l’UNESCO, une contrepartietoujours égale. Il s’en est suivi un véritable déséquilibre dans les discussions. »Les Africains noirs (les professeurs Diop et Obenga) ont remporté une large victoire au colloque du Caire en 1974. Pourtant l’Égyptologie européenne continue de falsifier l’Histoire !Les Grecs et les Latins, témoins oculaires des Égyptiens anciens , confirment en permanence cette appartenance des Égyptiens à la« race » noire. Parmi les nombreux témoignages grecs et latins, citons ceux d’Hérodote, de Diodore, d’Aristote et d’Héliodore : Hérodote, surnommé le père de l’histoire, historien grec 480-425 av JC, est allé en Égypte. Il nous dit que les Égyptiens anciens avaient la peau noire (mélagkhroés) et les cheveux crépus (oulotrikhes) [1]. Diodore de Sicile, historien grec contemporain de César...
tracking img