Dandysme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
19

La poétique du dandy : du non-dit à l’indicible

Gilbert Pham-Thanh

1. Le caractère « étranger » dandyesque trouve son origine dans une différence radicale nourrie par une volonté de creuser les écarts, elles mêmes relayées par le souci de la communauté de protéger sa cohésion. 2. Le dandy est cette nouvelle figure masculine qui s’épanouit sur la scène britannique mondaine du 19esiècle. Sa dimension pittoresque autant que sa présence récurrente dans les endroits à la mode l’inscrivent rapidement comme centre d’intérêt incontournable et le désignent en tant que candidat au statut de personnage romanesque, que ce soit dans les Silver Fork Novels ou dans une littérature qui s’édite encore (voir Mrs Catherine Gore, Maria Edgeworth, Lady Blessington et autres Bulwer-Lytton, lespoèmes de Byron, le théâtre de Wilde, les romans de Max Beerbohm, de Benjamin Disraeli, ou même de Jane Austen…). 3. En raison des traditions littéraires passées, l’écrivain met en place un dispositif où le dandy ne peut se lire que comme structure superposée sur celle du héros masculin traditionnel, qui pourrait se laisser rassembler sous l’étiquette commode, bien que problématique, de gentleman. Dansce cadre, le dandy est massivement disqualifié. 4. Le dandy en vient à cristalliser un souci de « porter beau », de s’engouffrer dans la sphère superficielle du costume, en suivant de la façon la plus sotte les dernières modes, faisant de l’absence de pensée un titre d’orgueil. La structure creuse du vocable s’emplit rapidement des qualifications les plus péjoratives : le non-dit du texte exprimede façon univoque l’insuffisance / les insuffisances du dandy. 5. L’énonciation tend à se saturer, afin de rendre difficile l’expression d’une interprétation alternative positive de l’objet de la description : c’est tout un discours sur la nature de l’expérience de l’homme en société qui est censuré. En outre, cette description hégémonique est idéologiquement chargée ; elle détermine l’objetqu’elle semble retranscrire fidèlement dans l’ordre du discours. La qualification de « dandy » (comme celle d’« étranger ») prend une valeur générique ; elle semble renvoyer à une catégorie homogène, ou bien à une attitude commune face à un réel hétérogène, ou bien encore à une formulation volontairement vague, qui suspend la confrontation avec l’altérité et règle à peu de frais une situationpotentiellement conflictuelle.

20

6. Le dandy devient pourtant un personnage positif, et sa définition repose paradoxalement sur le non-dit qui l’entoure : le texte explore les paradigmes du mystère, du secret (fort de la tradition romantique). On rend semble-t-il hommage à la complexité, au charme (le je-ne-sais-quoi de Baltasar Gracian) du dandy, tout en soulignant son caractère irréductible aulogos phallocentrique dominant. Se met en place une poétique de l’indicible : négociation avec un inassignable, tentative de conserver à cette structure creuse son intégrité et son potentiel organique. C’est que le risque est grand, lorsqu’on approfondit le personnage du dandy, de retrouver des figures typiques classiques qui lui font bord : l’exploration de la psychologie du dandy est un territoireminé, pour qui s’y aventure armé des seules catégories de pensée classiques. Une solution stratégique consistera à choisir des personnages secondaires dandyesques, qui ne seront qu’évoqués, ou bien de se limiter à apporter des caractères dandyesques aux personnages principaux, renonçant par là à être comptable de la définition exhaustive du profil énigmatique et problématique du dandy. Est ainsimis en évidence le fait qu’une personne ne peut incarner le dandysme, qu’un fond purement humain résiste à la définition : manger avec élégance ne peut faire oublier la fonction masticatoire, et tout n’est plus que question de focalisation. 7. Retournement. « La poétique de l’étranger » permet de passer du génitif objectif au génitif subjectif : la poétique dandyesque est élaboration d’une...
tracking img